L'histoire

CVL 22 U.S.S. Indépendance - Histoire

CVL 22 U.S.S. Indépendance - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

CVL 22 U.S.S. Indépendance

CVL-22 : dp. 11.000, 1. 622'6", b. 71'6~. ew. 109'2", dr. 26' ; s. 31 k.; cpl. 1 569 ; une. 26 40 mm.; cl. Indépendance)

Le quatrième Independence (CV-22), commencé sous le nom d'Amsterdam (CL-59), a été lancé sous le nom de CV-22 le 22 août 1942 par la New York Shipbuilding Corp., Camden. N.J. ; parrainé par Mme Rawleigh Warner ; et commandé le 14 janvier 1943, CaptainG. R~ Fairlamb, Jr., aux commandes.

Premier d'une nouvelle classe de porte-avions convertis à partir de coques de croiseurs, l'Independence a mené une formation de préparation dans les Caraïbes. Elle a fumé alors à travers le Canal de Panama pour rejoindre la Flotte du Pacifique, arrivant à San Francisco le 3 juillet 1943. L'indépendance a commencé pour Pearl Harbor le 14 juillet, et après 2 semaines d'exercices d'entraînement vitaux, elle a navigué avec les porte-avions Essex et Yorktown pour un raid dévastateur sur l'île de Marcus. Les avions de la force porteuse ont frappé le 1er septembre et détruit plus de 70 pour cent des installations de l'île. Le porte-avions a commencé sa prochaine opération, une frappe similaire contre l'île de Wake5 au 6 octobre, sous le nom de CVL-22. redésigné le 15 juillet 1943.

Independence a navigué de Pearl Harbor pour Espiritu Santo le 21 octobre ; et, pendant une attaque de porte-avions qui a suivi sur Rabaul le 11 novembre, les artilleurs du navire ont marqué leur premier succès - six avions japonais abattus. Après cette opération, le porte-avions fait le plein à Espiritu Santo et se dirige vers les Gilbert et les frappes pré-atterrissage sur Tarawa du 18 au 20 novembre 1943. Lors d'une contre-attaque japonaise le 20 novembre, l'Independence est attaqué par un groupe d'avions au ras de l'eau. Six ont été abattus mais les avions ont réussi à lancer au moins cinq torpilles dont une a touché le quart tribord du porte-avions. Gravement endommagé, le navire s'est rendu à Funafuti le 23 novembre pour des réparations. Avec l'opération Gilberts, première étape sur la Mid-Pacificroad vers le Japon, en cours, l'Independence est retourné à San Francisco le 2 janvier 1944 pour des réparations plus permanentes.

Le transporteur vétéran est revenu à Pearl Harbor le 3 juillet 1944. Pendant sa période de réparation, le navire avait été équipé d'une catapulte supplémentaire ; et à son arrivée dans les eaux hawaïennes, l'Independence a commencé à s'entraîner pour les opérations de transport de nuit. Elle a poursuivi ce travail de pionnière du 24 au 29 août à partir d'Eniwetok. Le navire a navigué avec un grand groupe de travail le 29 août pour prendre part à l'opération Palaus, visant à sécuriser les bases pour l'assaut final sur les Philippines en octobre. Indépendance a fourni une reconnaissance nocturne et une patrouille aérienne de combat de nuit pour la Force opérationnelle 38 au cours de cette opération.

En septembre, la force opérationnelle des porte-avions rapides pilonnait régulièrement les Philippines en vue de l'invasion. Lorsqu'aucune contre-attaque japonaise ne s'est développée au cours de cette période, Independence est passé à des opérations régulières de jour frappant des cibles sur Luzon. Après le réapprovisionnement à Ulithi début octobre, la grande force est sortie en octobre pour Okinawa. Dans les jours qui suivirent, les porte-avions frappèrent Okinawa, Formose et les Philippines dans une démonstration frappante de la mobilité et de l'équilibre de la flotte. Les contre-attaques aériennes japonaises ont été repoussées, l'Indépendance fournissant des groupes d'attaque de jour en plus des chasseurs de nuit et des avions de reconnaissance pour la protection défensive.

Alors que les groupes de porte-avions naviguaient à l'est des Philippines le 23 octobre, il est devenu évident, comme l'amiral Carney l'a rappelé plus tard, que « quelque chose à grande échelle était sous les pieds ». Et c'était effectivement le cas, alors que la flotte japonaise déployait un effort sur trois fronts pour faire reculer la tête de pont américaine sur le golfe de Leyte. Des avions du groupe opérationnel 38.2 d'Independence, commandés par le contre-amiral Bogan, ont repéré la force de frappe de Kurita dans la mer de Sibuyan le 24 octobre et les porte-avions ont lancé une série d'attaques. Des avions de l'Indépendance et d'autres navires ont coulé le cuirassé géant Musashi et désactivé un croiseur.

Ce soir-là, l'amiral Halsey a pris sa décision fatidique de tourner la Force opérationnelle 38 vers le nord à la recherche du groupe de porte-avions de l'amiral Ozawa. Les avions de recherche de nuit d'Independence ont pris contact et ont suivi les navires japonais jusqu'à l'aube du 25 octobre, lorsque les porte-avions ont lancé une attaque massive. Dans cette seconde partie de la grande bataille du golfe de Leyte, les quatre porte-avions japonais furent coulés. Pendant ce temps, des navires lourds américains avaient remporté une grande victoire dans le détroit de Suriago ; et une force de porte-avions léger avait battu le reste des navires de Rurita dans la bataille de Samar. Après la grande bataille, qui a pratiquement marqué la fin de la marine japonaise en tant que menace majeure, Independence a continué à fournir des avions de recherche et une protection de chasse de nuit pour les frappes de la Force opérationnelle 38 sur les Philippines. Dans ces opérations, le navire avait contribué à un développement majeur des opérations de groupe de transporteurs.

L'indépendance est revenue à Ulithi pour le repos et le réapprovisionnement longtemps retardés du 9 au 14 novembre, mais s'est bientôt mis en route pour opérer des attaques de nuit des Philippines et des opérations défensives. Cette phase s'est poursuivie jusqu'au 30 décembre 1944, lorsque la grande force opérationnelle est sortie d'Ulithi une fois de plus et s'est déplacée vers le nord. Du 3 au 9 janvier, les porte-avions ont soutenu le débarquement Lingayen sur Luzon, après quoi Halsey a emmené sa flotte dans une incursion audacieuse dans la mer de Chine méridionale. Dans les jours qui ont suivi, l'avion a frappé des bases aériennes à Formose et sur les côtes de l'Indochine et de la Chine. Ces opérations à l'appui de la campagne des Philippines ont marqué la fin des opérations de nuit du porte-avions et elle a navigué le 30 janvier 1945 pour des réparations à Pearl Harbor.

L'indépendance revint à Ulithi le 13 mars 1945 et commença le lendemain pour des opérations contre Okinawa, dernière cible dans le Pacifique avant le Japon lui-même. Elle a effectué des frappes de pré-invasion du 30 au 31 mars, et après l'assaut, le 1er avril, elle est restée au large de l'île en fournissant des avions de combat et de frappe. Ses avions ont abattu de nombreux avions ennemis lors des attaques japonaises désespérées contre la force d'invasion. L'indépendance est restée d'Okinawa jusqu'au 10 juin quand elle a navigué pour Leyte.

En juillet et août, le porte-avions participa aux dernières frappes aériennes contre le Japon lui-même, attaques qui firent baisser le moral de l'ennemi et qui avaient beaucoup à voir avec la capitulation éventuelle. Après la fin de la guerre le 15 août, Independenceaircraft poursuit ses vols de surveillance sur le continent en localisant des camps de prisonniers de guerre, et couvre le débarquement des troupes d'occupation alliées. Le navire a quitté Tokyo le 22 septembre 1945, arrivant à San Francisco via Saipanand Guam le 31 octobre.

Independence a rejoint la flotte "Magic-Carpet" à partir du 15 novembre 1945, transportant des vétérans aux États-Unis jusqu'à son arrivée à SanFrancisco le 28 janvier 1946. Affecté comme navire cible pour les essais de bombe atomique de Bikini, il a été placé à moins d'un demi-mile du sol. zéro pour l'explosion du 1er juillet. Le navire vétéran n'a pas coulé, cependant, et après avoir participé à une autre explosion le 25 juillet a été emmené à Kwajalein et mis hors service le 28 août 1946. La carcasse hautement radioactive a ensuite été emmenée à Pearl Harbor et à San Francisco pour d'autres tests, et a finalement été coulée au large des tests d'armes la côte de Californie le 29 janvier l951.

Indépendance a reçu huit étoiles de bataille pour le service de la Seconde Guerre mondiale.


États-Unis INDÉPENDANCE

Le quatrième navire à porter le nom Indépendance, ce CVL-22 a été lancé en 1942 à Camden, New Jersey et commandé par la Marine au début de 1943. Indépendance faisait partie de la classe de transporteurs créés en convertissant des coques de croiseurs.

Après avoir terminé sa formation dans les Caraïbes, il a traversé le canal de Panama et a rejoint la flotte du Pacifique à San Francisco. Elle a participé à des exercices d'entraînement cruciaux à Pearl Harbor et a ensuite navigué avec d'autres transporteurs Essex et Yorktown faire un raid sur l'île de Marcus pour détruire la majorité des installations de l'île. Indépendance suivi ce succès par une opération similaire contre Wake Island en 1943.

Indépendance a continué ses attaques, trouvant le succès en abattant six avions japonais. Après avoir fait le plein à Espiritu Santo, il a continué sur les Gilberts et a terminé les frappes sur Tarawa.

Les Japonais ont lancé une contre-attaque sur Indépendance. Elle a été attaquée par des avions qui ont tiré des torpilles. L'une des torpilles l'a touchée et a causé de graves dommages. Il est retourné à San Francisco au début de 1944 pour des réparations.

Fixe et prêt à frapper

Indépendance continué à servir des missions conçues pour détruire l'ennemi. Lorsqu'il est devenu clair que les Japonais ne lançaient pas de contre-attaques, il est passé à des tâches régulières de type jour et a assuré des tâches de reconnaissance de nuit si nécessaire. Elle a en outre joué des rôles importants dans des missions aux Philippines et à Okinawa. Après la guerre, elle a aidé à ramener les anciens combattants du théâtre du Pacifique. Son service distingué pendant la Seconde Guerre mondiale lui a valu huit étoiles de bataille.

Après son service vaillant pendant la Seconde Guerre mondiale, Indépendance servi de navire cible lors des essais de bombe atomique sur Bikini. Bien qu'elle n'ait pas coulé à cause des explosions, elle a subi des dommages et a fait l'objet d'études pour l'exposition radioactive. Il a été désarmé et coulé au large des îles Farallon.


CVL 22 U.S.S. Indépendance - Histoire

L'histoire du puissant I

Le quatrième Independence (CV-22), commencé comme Amsterdam , (CL-59), a été lancé comme CV-22 le 22 août 1942 par New York Shipbuilding Corp., Camden, NJ parrainé par Mme Rawleigh Warner et commandé le 14 janvier 1943, le capitaine GR Fairlamb, Jr., aux commandes.

L er premier d'une nouvelle classe de porte-avions convertis à partir de coques de croiseurs, l'Independence a mené une formation au shakedown dans les Caraïbes. Elle a ensuite traversé le canal de Panama pour rejoindre la flotte du Pacifique, arrivant à San Francisco le 3 juillet 1943. L'indépendance a commencé pour Pearl Harbor le 14 juillet, et après 2 semaines d'exercices d'entraînement essentiels a navigué avec les porte-avions Essex et Yorktown pour un raid dévastateur sur l'île Marcus. Des avions de la force aéronavale ont frappé le 1er septembre et détruit plus de 70 % des installations de l'île. Le porte-avions a commencé sa prochaine opération, une frappe similaire contre Wake Island les 5 et 6 octobre sous le nom de CVL-22, rebaptisé le 15 juillet 1943.

L'Independence a navigué de Pearl Harbor à Espiritu Santo le 21 octobre et, lors d'une attaque de porte-avions qui a suivi sur Rabaul le 11 novembre, les artilleurs du navire ont remporté leur premier succès - six avions japonais abattus. Après cette opération, le porte-avions fait le plein à Espiritu Santo et se dirige vers les Gilberts et les frappes de pré-atterrissage sur Tarawa du 18 au 20 novembre 1943. Lors d'une contre-attaque japonaise le 20 novembre, l'Independence est attaqué par un groupe d'avions bas sur le l'eau. Six ont été abattus, mais les avions ont réussi à lancer au moins cinq torpilles dont l'une a touché le quart tribord du porte-avions. Gravement endommagé, le navire se rend à Funafuti le 23 novembre pour des réparations. Avec l'opération Gilberts, première étape sur la route du milieu du Pacifique vers le Japon, en cours, Independence retourna à San Francisco le 2 janvier 1944 pour des réparations plus permanentes.

L e porte-avions vétéran est revenu à Pearl Harbor le 3 juillet 1944. Pendant sa période de réparation, le navire avait été équipé d'une catapulte supplémentaire, et à son arrivée dans les eaux hawaïennes, l'Independence a commencé à s'entraîner pour les opérations de transport de nuit. Elle a poursuivi ce travail de pionnière du 24 au 29 août à partir d'Eniwetok. Le navire a navigué avec un grand groupe de travail le 29 août pour participer à l'opération Palaus, visant à sécuriser des bases pour l'assaut final sur les Philippines en octobre. Indépendance a fourni une reconnaissance de nuit et une patrouille aérienne de combat de nuit pour la Force opérationnelle 38 au cours de cette opération.

En septembre, la force opérationnelle des porte-avions rapides pilonnait régulièrement les Philippines en prévision de l'invasion. Lorsqu'aucune contre-attaque japonaise ne s'est développée au cours de cette période, Independence est passé à des opérations régulières de jour, frappant des cibles sur Luzon. Après le réapprovisionnement à Ulithi début octobre, la grande force est sortie le 6 octobre pour Okinawa. Dans les jours qui ont suivi, les porte-avions ont frappé Okinawa, Formose et les Philippines dans une démonstration frappante de la mobilité et de l'équilibre de la flotte. Les contre-attaques aériennes japonaises ont été repoussées, l'Indépendance fournissant des groupes d'attaque de jour en plus des chasseurs de nuit et des avions de reconnaissance pour la protection défensive.

Alors que les groupes de porte-avions naviguaient à l'est des Philippines le 23 octobre, il est devenu évident, comme l'amiral Carney l'a rappelé plus tard, que « quelque chose à grande échelle était sous les pieds ». Et en effet, c'était le cas, alors que la flotte japonaise se déplaçait dans un effort sur trois fronts pour faire reculer la tête de pont américaine sur le golfe de Leyte. Des avions du groupe de travail 38.2 d'Independence, commandés par le contre-amiral Bogan, ont repéré la force de frappe de Kurita dans la mer de Sibuyan le 24 octobre et les porte-avions ont lancé une série d'attaques. Des avions d'Independence et d'autres navires ont coulé le cuirassé géant MUSASHI et ont désactivé un croiseur.

Ce soir-là, l'amiral Halsey prit la décision fatidique de diriger la Task Force 38 vers le nord à la recherche du groupe de porte-avions de l'amiral Ozawa. Les avions de recherche de nuit de l'Indépendance sont entrés en contact et ont suivi les navires japonais jusqu'à l'aube du 26 octobre, lorsque les porte-avions ont lancé une attaque massive. Dans cette deuxième partie de la grande bataille du golfe de Leyte, les quatre porte-avions japonais ont été coulés. Pendant ce temps, les navires lourds américains avaient remporté une grande victoire dans le détroit de Suriago et une force de porte-avions léger avait battu le reste des navires de Kurita lors de la bataille de Samar. Après la grande bataille, qui a pratiquement marqué la fin de la marine japonaise en tant que menace majeure, Independence a continué à fournir des avions de recherche et une protection de chasse de nuit à la Force opérationnelle 38 lors de frappes sur les Philippines. Dans ces opérations, le navire avait contribué à un développement majeur dans les opérations des groupes de transporteurs.

L'indépendance est revenue à Ulithi pour un repos et un ravitaillement longtemps retardés du 9 au 14 novembre, mais s'est rapidement mis en route pour opérer au large des Philippines lors d'attaques nocturnes et d'opérations défensives. Cette phase s'est poursuivie jusqu'au 30 décembre 1944, lorsque la grande force opérationnelle est sortie d'Ulithi une fois de plus et s'est déplacée vers le nord. Du 3 au 9 janvier, les porte-avions ont soutenu les débarquements de Lingayen sur Luzon, après quoi Halsey a emmené sa flotte dans une incursion audacieuse dans la mer de Chine méridionale. Dans les jours qui ont suivi, l'avion a frappé des bases aériennes à Formose et sur les côtes de l'Indochine et de la Chine. Ces opérations à l'appui de la campagne des Philippines ont marqué la fin des opérations nocturnes du porte-avions, et il a navigué le 30 janvier 1945 pour des réparations à Pearl Harbor.

L'indépendance revient à Ulithi le 13 mars 1945 et démarre le lendemain pour des opérations contre Okinawa, dernière cible dans le Pacifique avant le Japon lui-même. Elle a mené des frappes de pré-invasion du 30 au 31 mars et, après l'assaut du 1er avril, est restée au large de l'île en fournissant une patrouille aérienne de combat et des avions d'attaque. Ses avions ont abattu de nombreux avions ennemis lors des attaques japonaises désespérées contre la force d'invasion. L'indépendance est restée au large d'Okinawa jusqu'au 10 juin quand elle a navigué pour Leyte.

En juillet et août, le porte-avions participa aux dernières frappes aériennes contre le Japon lui-même, attaques qui firent baisser le moral de l'ennemi et eurent beaucoup à voir avec la capitulation éventuelle. Après la fin de la guerre le 15 août, les avions de l'Indépendance ont poursuivi leurs vols de surveillance au-dessus du continent en localisant des camps de prisonniers de guerre et ont couvert le débarquement des troupes d'occupation alliées. Le navire a quitté Tokyo le 22 septembre 1945, arrivant à San Francisco via Saipan et Guam le 31 octobre.

Independence a rejoint la flotte "Magic-Carpet" à partir du 15 novembre 1945, ramenant les vétérans aux États-Unis jusqu'à son arrivée à San Francisco le 28 janvier 1946. Affecté comme navire cible pour les essais de la bombe atomique Bikini, elle a été placée à moins d'un demi-mile du point zéro pour l'explosion du 1er juillet. Le navire vétéran n'a cependant pas coulé et, après avoir participé à une autre explosion le 25 juillet, a été emmené à Kwajalein et désarmé le 28 août 1946. La carcasse hautement radioactive a ensuite été emmenée à Pearl Harbor et à San Francisco pour d'autres tests. et fut finalement enterré par des essais d'armes au large des côtes de Californie le 29 janvier 1951.

I ndependence a reçu huit étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.

Transporteur rapide de la troisième flotte de l'amiral Halsey et navire de sa classe
Construit par New York Shipbuilding Corp, Camden New Jersey
Mise en service le 14 janvier 1943
Premier porte-avions de nuit américain, du 16 août 1944 au 26 janvier 1945 - Plus tard, un porte-avions de jour.
Longueur 619 pieds de largeur hors tout (pont d'envol) 109 pieds
Tonnage 14 751 tonnes Vitesse 32 nœuds maximum
Autonomie de croisière 12 100 milles à 15 nœuds
Miles parcourus 199 000

Le compliment de l'équipage et de l'avion
86 Officiers 1235 Hommes enrôlés 41 Marines Non compris le Groupe Aérien de 114
36 chasseurs ou 24 chasseurs et 9 bombardiers torpilleurs

Engagements
1943 Marcus, Wake, Rabaul et Tarawa (le navire est torpillé le 20 novembre 1943)
1944 Palau, Philippines, Okinawa, Formose, Bataille du Golfe de Leyte
1945 Formose, Indochine, côte chinoise, invasion d'Okinawa, Japon
Déclaration et occupation du Japon

Le score de la boîte
Avions ennemis abattus par des avions 101 - Par des canons antiaériens de navires 12


Expédition Coulé
9 navires marchands Le croiseur Oyoda Et un destroyer d'escorte


Expédition Endommagé
Cuirassés - Nagato et Haruna
Croiseur lourd - Tone Carrier Ryuho 3 - Destroyer Escorts


Photos: Découverte d'un porte-avions datant de la Seconde Guerre mondiale

Des scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration, en partenariat avec Boeing, ont localisé le porte-avions USS Independence, situé à près d'un demi-mile sous l'océan Pacifique au large de la côte californienne. Les images du sonar ont révélé l'état du navire coulé volontairement. [Lire l'article complet sur le naufrage de l'USS Independence ]

Indépendance de l'USS

Caractéristiques sur une photo historique de l'USS Indépendance Les CVL 22 sont capturés dans une image sonar tridimensionnelle (3D) basse résolution de l'épave du sanctuaire marin national de la baie de Monterey. Le sonar Coda Octopus Echoscope 3D, intégré à l'AUV (Autonomous Underwater Vehicle) de Boeing Rôdeur de l'écho, a photographié l'épave lors de la première enquête archéologique maritime. L'image du sonar avec des tons de couleur orange (en bas) montre un contour d'un avion possible dans l'ouverture de la trappe de l'ascenseur avant de l'avion. (Crédit : NOAA, Boeing et Coda Octopus.)

Rôdeur de l'écho

Lors de la mission 2015 d'enquête sur l'ex-USS Indépendance CVL 22, le navire de recherche de l'Office des sanctuaires marins nationaux Fulmarservi de bateau d'escorte pour Boeing & rsquos Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Rôdeur de l'écho. L'équipage du navire de recherche catamaran en aluminium de 67 pieds se prépare à remorquer Rôdeur de l'écho à la mer. (Crédit : Robert V. Schwemmer, NOAA.)

Source d'énergie

L'ingénieur de projet de Boeing, Ross Peterson, supervise l'installation de la batterie lithium-polymère dans le véhicule sous-marin autonome (AUV) de Boeing. Rôdeur de l'écho à Half Moon Bay. La batterie est spécialement conçue pour l'AUV, fournissant la puissance nécessaire pour la mission aller-retour de 60 milles dans le sanctuaire marin national de Monterey Bay. (Crédit : Robert V. Schwemmer, NOAA.)

Rôdeur de l'écho

Illustration de Écho Ranger. (Crédit : Boeing.)

Attention aux couleurs

Rassemblement sur le pont d'envol de l'USS Indépendance (CVL 22), 1943. "Attention aux couleurs", alors que le drapeau américain est hissé en l'air. (Crédit : U.S. Navy, Archives nationales.)

Historique de localisation

Le site du naufrage de l'ancien porte-avions, Indépendance, est situé dans la région nord du sanctuaire marin national de Monterey Bay. Half Moon Bay, en Californie, était le port d'opérations de la Indépendance mission d'enquête. Le premier relevé sonar multifaisceaux de la Indépendance site a été menée par le navire de la NOAA Explorateur Okeanos en 2009. (Crédit : Bureau de l'exploration et de la recherche océaniques de la NOAA et Bureau des sanctuaires marins nationaux de la NOAA.)

Changement de statut

Vue aérienne de l'USS Indépendance (CVL 22) en cours le 15 juillet 1943 dans la baie de San Francisco, Californie. Avant de quitter San Francisco, USS Indépendance&rsquos la classification de la coque est passée de CV 22 &ldquoaircraft carrier&rdquo à CVL 22, &ldquolight porte-avions.&rdquo (Crédit : U.S. Navy, National Archives, 80-74436.)

Tester les dommages

Vue aérienne de l'ex-USS Indépendanceà l'ancre dans la baie de San Francisco, Californie, janvier 1951. Il y a des dommages visibles des essais de bombe atomique à l'atoll de Bikini. (Crédit : Parc historique national maritime de San Francisco, P82-019a.3090pl_SAFR 19106.)

Le navire aujourd'hui

Le ROV a pris plusieurs images sonar de chaque section du navire, donnant une image haute résolution. Le sonar a peint une image claire du navire, avec les couleurs montrant sa topographie. (Crédit : NOAA/Boeing.)


Le SD 1943 partie 2

EN AUSTRALIE :
Nous nous félicitons de tout traité et surtout des alliances économiques et commerciales afin d'améliorer nos deux pays. Nous devrions prendre les choses par les voies diplomatiques (c'est-à-dire PM).
OOC : Ne devriez-vous pas vous inquiéter des récentes attaques dans le Pacifique. Et vous construisez un PORTE-AVIONS. VOUS NE POUVEZ PAS.
Quoi qu'il en soit, vous n'en avez qu'un spécialisé dans la construction militariste car la Seconde Guerre mondiale n'a jamais eu lieu. Ils ont peut-être été pendant la Seconde Guerre mondiale, mais pas ici. Tu as 1
JE SUIS 100% CORRECT !

C'est drôle, mais j'ai découvert grâce aux navires de combat de Jame de la Seconde Guerre mondiale que ces chantiers navals fabriquaient des navires de guerre avant 1940,
Lieu Nom du chantier Type de navire
Newcastle Engineering&Shipbuiling entreprendre des frégates
Brisbane Evans, Deakin & amp co. Frégates
Frégates Maryborough Walkers Ltd
(Je ne suis pas sûr de celui-ci, je suis toujours en train de le rechercher)
Davonport Union Steal Cruisers

donc plus celui que vous avez dit que j'ai et les huit que j'ai déjà trouvés, cela me donne un total de 13 chantiers navals. maintenant tu prouves qu'ils n'existaient pas.

Je fais également des recherches sur ces chantiers pour voir s'ils étaient présents pendant cette période et ce qu'ils auraient pu faire.
Austel Ships Pty Ltd. Henderson Australie-Occidentale 6166

SBF Shipbuilders Australie South Coogee Australie-Occidentale 6166

Chantiers navals internationaux Henderson Australie-Occidentale 6166

Port Lincoln Ship Construction Pty Ltd Port Lincoln Australie du Sud 5606

Lloyd's Ships Australie Bulimba Queensland 4171

Transfield Shipbuilding Pty Ltd Williamstown Victoria 3016

Grand Steve

Tueur de fous

Vers la France : L'Empire du Japon n'abandonnera pas Nguyen Ai Quoc et se retirera d'Indochine. Si vous souhaitez mener une guerre à ce sujet, alors vous pouvez venir. Nous osons dire, cependant, que si vous le faites, vous aurez probablement des problèmes plus urgents plus près de votre sol dans un court laps de temps.

Actions:
Deux divisions ont été libérées du commandement du district militaire de Nanning pour rejoindre la force d'invasion. Ils seront déplacés vers l'avant pour aider à prendre et à maintenir Hanoï en vue d'un nouveau trajet vers le sud jusqu'à Saigon. Trois divisions supplémentaires de la Chine centrale ou de l'armée de l'intérieur ont été déplacées vers le sud, ou devraient l'être.
Au Japon, alors que l'armée se réjouit de faire honneur à l'empereur par des victoires contre les Français, on craint que l'Union soviétique n'en profite pour finir d'isoler la Corée de la Chine continentale en lançant une attaque contre ce qui reste du Mandchoukouo. . À ce titre, ils ont demandé qu'aucune autre division ne soit déployée au sud.
Une nouvelle usine de véhicules blindés a été ouverte à Shanghai, avec des machines-outils pour construire un modèle japonais vaguement basé sur le Panther allemand, le Type 31. Les premiers modèles seront disponibles en septembre.

Grand Steve

Tueur de fous

ANNONCE DU GOUVERNEMENT DE SA MAJESTÉ L'EMPEREUR HIROHITO, DIRIGEANT DES PEUPLES ET DES TERRES DU JAPON, DE FORMOSA, DE LA CORÉE ET DE LA CHINE IMPÉRIALE

L'Empire du Japon reconnaît officiellement Nguyen Ai Quoc comme le chef d'État d'une nation indochinoise indépendante, avec un gouvernement de leur choix. Nous ne reconnaîtrons pas les revendications impériales françaises ou les revendications d'aucune autre nation sur les peuples souverains d'Indochine.

Cavalier

Chevalier de la Futilité

Soldat

JakeMort

L'un des anciens

En raison de la récente déclaration de guerre de la République française au Royaume des Pays-Bas, nous, le Commonwealth insulaire conjoint, proposons par la présente une déclaration de guerre à la République française ! Nous avons saisi tous les biens et unités français à nos frontières, dont dix cargos chargés de matériel de guerre. Nous avons également placé Un embargo sur les matériaux stratégiques (pétrole, acier, aluminium, etc.) a été levé contre la République française. A minuit, il n'y avait plus d'Unités JIC en France. Et nous retirons la 8e division d'infanterie australienne et l'armée de l'air hors de Malaisie et d'Indochine. Nous espérons que ces actions ne mèneront pas à de nouvelles hostilités. Nous avons les plus grands espoirs que la Paix nous prive.

Le Joint Island Commonwealth reconnaît officiellement Nguyen Ai Quoc comme le chef d'État d'une nation indochinoise indépendante, avec un gouvernement de leur choix.

Premier ministre Alix Markus
Aux États-Unis

Nous aimerions offrir un traité avec votre nation. Nous espérons que cela pourrait être une amitié à long terme.

Premier ministre Alix Markus

Au Royaume des Pays-Bas (Secret)
dites le mot sur ce dont vous avez besoin et quand.

Premier ministre Alix Markus

Déploiement
Toutes les unités sont en alerte maximale ! La nation est amenée à un niveau de production en temps de guerre (pour inclure les chantiers navals)

Fenris Ulfric

En raison de la récente série d'hostilités ouvertes dans le monde, les États-Unis appellent pour la première fois depuis la Grande Guerre des volontaires à rejoindre l'US Army, l'US Army Air Force et l'US Marine Corps dans le but d'augmenter l'effectif militaire permanent. puissance des forces armées des États-Unis. La production d'armes est augmentée en conséquence.

Les exercices navals américains autour des Philippines ont été annulés. Les forces de l'Atlantique feront rapport à leurs bases, tandis que les forces du Pacifique se redéploieront à San Diego et Pearl Harbor.

Au milieu du tollé général et en raison d'un danger imminent apparent (en particulier compte tenu de la guerre qui éclate dans les Caraïbes), le Congrès réexamine la loi sur la neutralité dans le but de réviser ou d'annuler la loi.

Le CV-23 USS Anteitam devait être déposé en octobre 1943.
Le CV-24 USS Gettysburg devait être déposé en novembre 1943.
CV-25 USS Vicksburg prévu pour la pose en décembre 1943


Communications États-Unis :
À la République de France, l'Empire du Japon, les Pays-Bas et l'Australie :

Les États-Unis proposent d'accueillir une conférence pour rechercher une résolution du conflit actuel et rétablir des relations pacifiques entre les combattants avant que ce conflit ne dégénère en quelque chose d'encore plus grand.

Grand Steve

Tueur de fous

D'accord, d'accord, je dois intervenir ici.

JD, j'apprécie tout votre soutien, mais même avec l'indépendance de la Grande-Bretagne, vous êtes toujours fortement dépendant du commerce britannique et ainsi de suite, et ainsi les intérêts britanniques pourront toujours vous influencer. La Grande-Bretagne est ne pas va aimer votre gouvernement se ranger contre son allié, et donc je dois annuler cela.

Et, de plus, il n'y a pas d'unités australiennes, ou d'unités du Commonwealth d'ailleurs, en Indochine. C'est un territoire français.

Grand Steve

Tueur de fous

Fenris Ulfric

Pays : États-Unis
Population : 132,0 millions (taux de croissance annuel de 5%)
Territoires : Porto Rico, Alaska, Hawaï, Philippines, Guam
Gouvernement : République fédérale
Capitale : Washington, D.C.
Monnaie : Dollars
Industrie : #1 dans le monde (plus de 200% plus grand que #2)
Économie : forte
Marine marchande :

10 millions de tonnes
Réserves stratégiques (constituées depuis 1939) :
-Acier : 2,15 millions de tonnes (50K tonnes/mois)
-Charbon : 1,175 millions de tonnes (25k tonnes/mois)
-Pétrole (non raffiné) : 4,3 millions de barils (100k barils/mois)
-Pétrole (carburant) : 4,3 millions de barils (100k barils/mois)
-Essence (essence) : 4,3 millions de barils (100k barils/mois)
-Essence (carburant aviation) : 4,3 millions de barils (100 000 barils/mois)
-Aluminium : 2,15 millions de tonnes (50k tonnes/mois)

Ressources : charbon, cuivre, plomb, molybdène, phosphates, uranium, bauxite, or, fer, mercure, nickel, potasse, argent, tungstène, zinc, pétrole, gaz naturel et bois

ARMÉE:
Infanterie: 140,000
Divisions : 10 (14 000 chacune)
-Recrutement : 1/mois pendant 10 mois

Blindé: 58,000
Divisions : 4 (14 500)
-Recrutement : 1/mois pendant 6 mois
Véhicules blindés par division :
-M5A1 : 200
-M4A1-M4A4 : 230
-M6A1 : 20
-M10 : 50
-Assortiment de camions, jeeps, halftracks et artillerie

CORPS DE MARINE : 140,000
Divisions : 10 (14 000 hommes chacune)
-Recrutement : 1/mois pendant 10 mois
Escadrons : 48 (24 avions/escadrons Fly F4U)
-Recrutement : 1/mois pendant 12 mois

CORPS AÉRIEN DE L'ARMÉE :
Escadrons de chasse : 96
--24 avions/escadrons
--2304 avions
Escadrons de bombardiers : 96
--12 avions/escadron
--1152 Avions
Escadrons d'observation : 30
--12 avions/escadron
--360 avions
Escadrons de transport de troupes : 75
--12 avions/escadron
--900 avions

Équipement:
-variantes M3 : 341
-M5A1 : 900 sur 2100
--250/mois (Commande de 1200)
-M4A1-M4A4 : 1342 sur 2842
--250/mois (Commande de 1500)
-M6A1 : 140 (Ordre de 600)
--20/mois
-Destructeur de chars M10 : 277 sur 577
--80/mois (Commande de 300)

Avion: (capacité 2400/mois maximum, après la mobilisation)
T-6 "texan" : 1 982
F-4 " Foudre": 99
C-46 "Commando" : 600
C-47 "Skytrain": 240
UC-67 : 18
C-69 "Constellation": 120
C-69A (transport de troupes) : 100
C-87 "Liberator Express": 87
P-38 " Foudre": 89
P-38C "Eclairage : 90
P-38F " Foudre": 400 sur 600
--60/mois (Commande de 200)
P-39C "Airacobra": 90
P-39D "Airacobra": 180 sur 280
--40/mois (Ordre de 100)
P-40 "Warhawk": 140
P-40B "Warhawk": 141
P-40C "Warhawk": 750 sur 850
--80/mois (Ordre de 100)
P-47B " Thunderbolt": 450
P-47C " Thunderbolt": 320
P-47D " Thunderbolt": 600 sur 920
--60/mois (Commande de 320)
YP-59A "Airacomet : 0
--13 Commandé (Livraison en septembre/43)
P-62 : 0 (Commande pour 100)
--25/mois en septembre/43
F4F "Wildcat" : 200 sur 300
--25/mois (Commande de 100)
F4U "Corsair" : 1800 sur 2600
--160/mois (Commande de 800)
SBD1 "Dauntless" : 700
SB2C "Helldiver": 600 sur 950
--35/mois (Commande de 350)
TBF-1 "Avenger": 1134 sur 1634
--50/mois (Commande de 500)
B-17F "Forteresse Volante": 303 sur 543
--24/mois (Commande de 240)
B-20 "Dégâts": 70
B-24 "Liberator": 320 sur 543
--24/mois (Commande de 240)
B-25 "Mitchell": 580
--25/mois (VEILLE)
B-26 "Maraudeur": 420 sur 720
--30/mois (Commande de 300)
B-29 "Super Forteresse": 24 sur 400
--24/mois (Commande de 400)
Modèle 28 Catalina (Catalina PBY): 300 sur 500
--20/mois (Commande de 200)
Martin PBM "Mariner": 120 sur 240
--12/mois (Commande de 120)
Sikorski R-4 : 130
Sikorski R-6 : 60 (Commande pour 120 placés)
--15/mois


Marine:
Offres d'hydravions : 1
AV-3 U.S.S. Langley

Porte-avions de la flotte : 9
--LEXINGTON CLASSE 2
CV-2 U.S.S. Lexington
CV-3 U.S.S. Saratoga
--RANGER CLASSE 1
CV-4 U.S.S. Ranger (Tâches de formation)
--Classe Yorktown : 3
CV-5 U.S.S. Yorktown
CV-6 U.S.S. Entreprise
CV-8 U.S.S. frelon
--Classe de guêpe : 1
CV-7 U.S.S. Guêpe
--CLASSE ESSEX : 2 (3 en construction)
CV-9 U.S.S. Essex
CV-10 U.S.S. Bon HommeRichard
CV-11 U.S.S. Intrépide [Com : 29 novembre/43]
CV-12 U.S.S. Cabot [Com : 17 février/44]
CV-13 U.S.S. Colline du bunker [Com : 24 mai/44]
--CLASSE ANTEITAM : 0 (3 sous construction)
CV-23 U.S.S. Anteitam [LD : Oct/43 Com : Sep/45]
CV-24 U.S.S. Gettysburg [LD : nov./43 Com : oct./45]
CV-25 U.S.S. Vicksburg [LD : déc./43 Com : nov./45]

Porte-avions légers : 8
--CLASSE D'INDÉPENDANCE : 8 (1 en construction)
CVL-14 U.S.S. Indépendance
CVL-15 U.S.S. Princeton
CVL-16 U.S.S. Bois Belleau
CVL-17 U.S.S. Cowpens
CVL-18 U.S.S. Monterey
CVL-19 U.S.S. Langley
CVL-20 U.S.S. Wilmington
CVL-21 U.S.S. Bataan
CVL-22 U.S.S. San Jacinto [Com : 15 déc./43]

Transporteurs d'escorte : 4
--CLASSE SANGAMON : 4
CVE-3 U.S.S. Sangamon
CVE-4 U.S.S. Suwannee
CVE-5 U.S.S. Chenango
CVE-6 U.S.S. Santé

Cuirassés : 29
--FLORIDE CLASSE : 1
BB-31 U.S.S. Utah (École d'artillerie)
--CLASSE WYOMING : 1
BB-32 U.S.S. Wyoming (École d'artillerie)
--CLASSE DE NEW YORK : 2
BB-34 U.S.S. New York
BB-35 U.S.S. Texas
--CLASSE NEVADA : 2
BB-36 U.S.S. Nevada
BB-37 U.S.S. Oklahoma
--CLASSE PENSYLVANIE : 2
BB-38 U.S.S. Pennsylvanie
BB-39 U.S.S. Arizona
--NEW MEXICO CLASS: 3
BB-40 U.S.S. Nouveau Mexique
BB-41 U.S.S. Mississippi
BB-42 U.S.S. Idaho
--TENNESSEE CLASS: 2
BB-43 U.S.S. Tennessee
BB-44 U.S.S. Californie
--COLORADO CLASS: 3
BB-45 U.S.S. Colorado
BB-46 U.S.S. Maryland
BB-48 U.S.S. Virginie-Occidentale
--NORTH CAROLINA CLASS: 2
BB-55 U.S.S. Caroline du Nord
BB-56 U.S.S. Washington
--SOUTH DAKOTA CLASS: 4
BB-57 U.S.S. South Dakota
BB-58 U.S.S. Indiana
BB-59 U.S.S. Massachusetts
BB-60 U.S.S. Alabama
--IOWA CLASS: 6
BB-61 U.S.S. Iowa
BB-62 U.S.S. New Jersey
BB-63 U.S.S. Missouri
BB-64 U.S.S. Wisconsin
BB-65 U.S.S. Illinois
BB-66 U.S.S. Kentucky
--MONTANA CLASS: 1 (4 Under Construction)
BB-67 U.S.S. Montana
BB-68 U.S.S. Ohio [Com: Jan.7/44]
BB-69 U.S.S. Maine [Com: Aug.1/44]
BB-70 U.S.S. New Hampshire [Com: Jun.29/45]
BB-71 U.S.S. Louisiane [Com: Sep.31/45]

Large Cruisers: 0
--ALASKA CLASS: 0 (6 Under Construction)
CB-1 U.S.S. Alaska [Com: Jun.17/44]
CB-2 U.S.S. Guam [Com: Sep.17/44]
CB-3 U.S.S. Hawaii [Com: Jul.5/44]
CB-4 U.S.S. Philippines [Com: Nov.10/44]
CB-5 U.S.S. Porto Rico [Com: Jan.2/45]
CB-6 U.S.S. Samoa [Com: Feb.14/45]

Heavy Cruisers: 20
--PENSACOLA CLASS: 2
CA-24 U.S.S. Pensacola
CA-25 U.S.S. Salt Lake City
--NORTHAMPTON CLASS: 6
CA-26 U.S.S. Northampton
CA-27 U.S.S. Chester
CA-28 U.S.S. Louisville
CA-29 U.S.S. Chicago
CA-30 U.S.S. Houston
CA-31 U.S.S. Augusta
--PORTLAND CLASS: 2
CA-33 U.S.S. Portland
CA-35 U.S.S. Indianapolis
--NEW ORLEANS CLASS: 7
CA-32 U.S.S. La Nouvelle Orléans
CA-34 U.S.S. Astoria
CA-36 U.S.S. Minneapolis
CA-37 U.S.S. Tuscaloosa
CA-38 U.S.S. San Francisco
CA-39 U.S.S. Quincy
CA-44 U.S.S. Vincennes
--WICHITA CLASS: 1
CA-45 U.S.S. Wichita
--BALTIMORE CLASS: 2 (2 Under construction)
CA-68 U.S.S. Baltimore
CA-69 U.S.S. Boston
CA-70 U.S.S. Pittsburgh [Com: Oct.14/43]
CA-71 U.S.S. St.Paul [Com: Dec.15/43]

Light Cruisers: 26
--OHMAHA CLASS: 10
CL-4 U.S.S. Omaha
CL-5 U.S.S. Milwaukee
CL-6 U.S.S. Cincinnati
CL-7 U.S.S. Raleigh
CL-8 U.S.S. Détroit
CL-9 U.S.S. Richmond
CL-10 U.S.S. Concorde
CL-11 U.S.S. Trenton
CL-12 U.S.S. Marblehead
CL-13 U.S.S. Memphis
--BROOKLYN CLASS: 7
CL-40 U.S.S. Brooklyn
CL-41 U.S.S. crême Philadelphia
CL-42 U.S.S. Savannah
CL-43 U.S.S. Nashville
CL-46 U.S.S. Phénix
CL-47 U.S.S. Boise
CL-48 U.S.S. Honolulu
--ST.LOUIS CLASS: 2
CL-49 U.S.S. St.Louis
CL-50 U.S.S. Hélène
--CLEVELAND CLASS: 7 (4 Under Construction)
CL-55 U.S.S. Cleveland
CL-56 U.S.S. Colombie
CL-57 U.S.S. Montpellier
CL-58 U.S.S. Denver
CL-60 U.S.S. Santa Fe
CL-62 U.S.S. Birmingham
CL-63 U.S.S. Mobile
CL-64 U.S.S. Biloxi
CL-65 U.S.S. Vicksburg [Com: Dec.20/43]
CL-66 U.S.S. Miami [Com: Dec.28/43]
CL-67 U.S.S. Astoria [Com: May.17/44]

Anti-Aircraft Cruisers: 5
--ATLANTA CLASS: 4
CLAA-51 U.S.S. Atlanta
CLAA-52 U.S.S. Juneau
CLAA-53 U.S.S. San Diego
CLAA-54 U.S.S. San Juan
--OAKLAND CLASS: 1 (Under Constuction: 1)
CLAA-59 U.S.S. Oakland
CLAA-61 U.S.S. Réno [Com: Dec.29/43]

Destroyers: 301
Sampson Class: 1
Caldwell Class: 4
Wickes Class: 37
Wickes-Little Class: 23
Wickes-Lamberton Class: 10
Wickes-Tattnall Class: 9
Clemson Class Destroyers: 86
Farragut Class: 8
Porter Class: 8
Mahan Class: 16
Dunlap Class: 2
Gridley Class: 4
Bagley Class: 8
Somers Class: 5
Benham Class: 10
Sims Class: 12
Benson Class: 6
Benson-Gleaves Class: 18
Fletcher Class: 34 (3 Under Construction)
--(Sep43: 1, Dec43: 2)

Submarines: 144
O Type: 7
R Type: 19
S-1 Type: 20
S-11 Type: 7
S-42 Type: 6
S-48 Type: 1
B Type: 3
A Type: 1
Nautilus Class: 2
Dolphin Class: 1
Cachalot Class: 2
Porpoise Class: P-1 Type: 2
Porpoise Class: P-3 Type: 2
Porpoise Class: P-5 Type: 6
Salmon Class: 6
Sargo Class: 10
Tambor Class: 6
Mackerel Class: 2
Gar Class: 6
Gato Class: 35

LSDs: 2
--Ashland Class: 2 (7 Under Construction)
LSD-1 U.S.S. Ashland X
LSD-2 U.S.S. Belle Grove X
LSD-3 U.S.S. Carter Hall [Com: Sep.18/43]
LSD-4 U.S.S. Eastway [Com: Nov.11/43]
LSD-5 U.S.S. Forêt d'Epping [Com: Nov.10/43]
LSD-6 U.S.S. Gunston Hall [Com: Dec.9/43]
LSD-7 U.S.S. Lindenwald [Com: Jan.5/44]
LSD-8 U.S.S. Oak Hill [Com: Jan.29/44]
LSDF-1 U.S.S. Carribean [Com: Jan.5/44]
LSD-9 U.S.S. Casa Grande [Com: Mar.7/44]

LSTs: 22
LST-1 CLASS: 22


Expanded NAVY Forces Deployment Scheme:
*Ships in bold are fleet flagships.
Active Aircraft: 1223
-F4U Corsair: 524
-TBF-1 Avenger: 337
-SB2D Helldiver: 378

ATLANTIC COMMAND:
Atlantic Battle Division 1:
CV: Yorktown
CVL: Langley
BBs: South Dakota, Indiana, et Caroline du Nord
CAs: Pensacola et Salt Lake City
CLs: Omaha, Milwaukee, Brooklyn, et Wichita
CLAA: Juneau
DDs: 21
Flight Wing: 135
-Corsair: 48/15
-Avenger: 16/15
-Helldiver: 26/15
Home Port: Charleston

Atlantic Battleship Division 1
CV: Lexington
CVL: Indépendance
BBs: Maryland, Virginie-Occidentale, Mississippi, Idaho, Pennsylvanie, et Nevada
CAs: Indianapolis, Chicago, Houston, et Augusta
CLs: Raleigh, Détroit, Richmond, Concorde, Honolulu, et Hélène
DDs: 24
Flight Wing: 135
-Corsair: 48/15
-Avenger: 16/15
-Helldiver: 26/15
Home Port: Philadelphia

Atlantic Escort Squadron 1:
BB: New York
CVEs: Sangamon et Suwannee
Flight Wing: 72
-Corsair: 12/12
-Avenger: 12/12
-Helldiver: 12/12

Atlantic Escort Squadron 2:
BB: Texas
CVEs: Chenango et Santé
Flight Wing: 72
-Corsair: 12/12
-Avenger: 12/12
-Helldiver: 12/12

Destroyer Squadron 1:
DDs: 16
Home Port: New York

Destroyer Squadron 2:
DDs: 16
Home Port: Philadelphia

Destroyer Squadron 3:
DDs: 16
Home Port: Charleston


PACIFIC COMMAND
Pacific Battle Division 1:
CV: Essex
CVL: Monterey
BBs: Iowa, New Jersey, Missouri
CAs: Tuscaloosa, San Francisco, Quincy, Vincennes
CLs: Montpellier, Denver, Santa Fe, et Birmingham
CLAA: Atlanta
DDs: 21
Flight Wing: 148
-Corsair: 48/15
-Avenger: 21/15
-Helldiver: 34/15
Home Port: San Diego

Pacific Battle Division 2:
CV: frelon
CVL: Wilmington
BBs: Massachusetts, Alabama, et Washington
CAs: Portland, Indianapolis, Astoria, et Minneapolis
CLs: Cincinnati, Cleveland, Colombie, et St.Louis
CLAA: San Diego
DDs: 21
Flight Wing: 135
-Corsair: 48/15
-Avenger: 16/15
-Helldiver: 26/15
Home Port: San Diego

Pacific Battle Division 3:
CVs: Entreprise et Bon HommeRichard
CVL: Princeton
BBs: Montana, Wisconsin, et Illinois
CAs: Baltimore et Boston
CLs: Mobile et Biloxi
CLAA: Oakland
DDs: 16
Flight Wing: 248
-Corsair: 48/49/15
-Avenger: 24/26/15
-Helldiver: 26/26/15
Home Port: Pearl Harbor

Pacific Carrier Task Force 1:
CV: Guêpe
CVL: Cowpens
BB: Kentucky
CA: Portland
CLs: crême Philadelphia et Savannah
CLAA: San Juan
DDs: 16
Flight Wing: 128
-Corsair: 27/15
-Avenger: 28/15
-Helldiver: 28/15
Home Port: San Francisco

Pacific Battleship Division 1
CV: Saratoga
CVL: Bois Belleau et Bataan
BBs: Oklahoma, Arizona, Nouveau Mexique, Tennessee, Californie, et Colorado
CAs: La Nouvelle Orléans, Northampton, Chester, et Louisville
CLs: Trenton, Marblehead, Memphis, Nashville, Phénix, et Boise
DDs: 24
Flight Wing: 180
-Corsair: 48/15/45
-Avenger: 16/15/45
-Helldiver: 26/15/45
Home Port: Pearl Harbor

Destroyer Squadron 4:
DDs: 16
Home Port: Pearl Harbor

Destroyer Squadron 5:
DDs: 16
Home Port: San Diego

Destroyer Squadron 6:
DDs: 16
Home Port: Manila

Destroyer Squadron 7:
DDs: 16
Home Port: San Francisco

Destroyer Squadron 8:
DDs: 16
Home Port: Anchorage

Destroyer Squadron 9:
DDs: 16
Home Port: Manila

Destroyer Squadron 10:
DDs: 16
Home Port: Manila


Submarine Command:
Active Submarines: 135
Atlantic Command, East Coast: 47
-S-1 Type: 10
-B Type: 3
-A Type: 1
-Gato Class: 10
-O Type: 7
-R Type: 19
-Tambor Class: 6
North Atlantic Command: 21
-S-1 Type: 10
-S-48 Type: 1
-Gato Class: 10
Caribbean Command: 10
-Gato Class: 10
Gulf of Mexico Command: 23
-S-11 Type: 7
-Salmon Class: 6
-Sargo Class: 10
Panama Command: 8
-Mackerel Class: 2
-Gar Class: 6
West Coast Command: 11
-S-42 Type: 6
-Gato Class: 5
Central Pacific Command: 10
-Porpoise Class: P-1 Type: 2
-Porpoise Class: P-3 Type: 2
-Porpoise Class: P-5 Type: 6
Southwest Pacific Command: 5
-Nautilus Class: 2
-Dolphin Class: 1
-Cachalot Class: 2

Expanded Land Forces Deployment Scheme:
TOTAL FORCES:
-Infantry: 10
-Armored: 4
-Marines: 10
-Marine Corps Air Squadrons: 48
New England:
-Infantry: 2
-Armored: 1
-MCAS: 8
Southeast USA
-Infantry: 3
-Armored: 2
-MCAS: 8
Western USA:
-Infantry: 4
-Armored: 1
-MCAS: 10
Alaska:
-Infantry: 1
-MCAS: 4
Hawaii:
-Marines: 4
-MCAS: 4
Panama (canal guard):
-Marines: 2
-MCAS: 4
Manila:
-Marines: 3
-MCAS: 6
Wake:
-Marines: 1/4
-MCAS: 1
Midway:
-Marines: 1/4
-MCAS: 2
Guam:
-Marines: 1/2
-MCAS: 1

ARMY AIR CORPS DISPOSITION:
Fighter Groups (F/G): 32
Bomber Groups (B/G): 24
Observation Groups (O/S): 10
Troop Carrier Groups (TC/G): 25

Air Forces:
3rd Air Force: Station: Panama
--Fighter Groups: 2
3rd F/G: P-38F
10th F/G: P-47D
--Bomber Groups: 1
20th B/G: B-26
--Observation Groups: 1
--Troop Carrier Groups: 3

5th Air Force: Station: Southeast USA
--Fighter Groups: 7
1st F/G: P-38F
2nd F/G: P-39D
8th F/G: P-47D
17th F/G: P-47C
18th F/G: P-47C
27th F/G: P-40C
28th F/G: P-40C
--Bomber Groups: 6
4th B/G: B-26
5th B/G: B-17F
6th B/G: B-17F
13th B/G: B-24
16th B/G: B-24
21st B/G: B-25
--Observation Groups: 2
--Troop Transport Groups: 7


8th Air Force: Station: New England
--Fighter Groups: 10
4th F/G: P-40C
5th F/G: P-40C
19th F/G: P-47B
20th F/G: P-47B
25th F/G: P-47B
26th F/G: P-47B
29th F/G: P-40C
30th F/G: P-40C
31st F/G: P-40C
32nd F/G: P-47D
--Bomber Groups: 6
1st B/G: B-17F
2nd B/G: B-25
3rd B/G: B-26
14th B/G: B-24
15th B/G: B-24
22nd B/G: B-25
--Observation Groups: 2
--Troop Transport Groups: 5

9th Air Force: Location: Western USA
--Fighter Groups: 5
6th F/G: P-39D
7th F/G: P-38F
9th F/G: P-47D
21st F/G: P-38
22nd F/G: P-38C
--Bomber Groups: 6
7th B/G: B-25
8th B/G: B-26
9th B/G: B-17F
17th B/G: B-24
23rd B/G: B-24
24th B/G: B-25
--Observation Groups: 2
--Troop Transport Groups: 6

10th Air Force: Location: Hawaii
--Fighter Groups: 5
11th F/G: P-40C
12th F/G: P-47D
13th F/G: P-47D
23rd F/G: P-40C
24th F/G: P-40C
--Bomber Groups: 3
10th B/G: B-20
11th B/G: B-17F
18th B/G: B-25
--Observation Groups: 2
--Troop Transport Groups: 2

14th Air Force: Location: Philippines
--Fighter Groups: 3
14th F/G: P-47D
15th F/G: P-38F
16th F/G: P-38F
--Bomber Groups: 2
12th B/G: B-26
19th B/G: B-25
--Observation Groups: 1
--Troop Transport Groups: 2

Volunteer Squadrons/Wings:
Les "Flying Tigers": P-40Cs (Station: Philippines)


History of a carrier

The Independence was among the first vessels that were converted to light aircraft carriers following the Japanese attack at Pearl Harbor. It operated in the central and western Pacific from November 1943 through August 1945, said Delgado. Following the war, the Independence was assigned to Operation Crossroads, where it was placed among a fleet of vessels within about 1,700 feet (512 meters) of the "ground zero" blast from the atomic bomb tests to examine the effects of shock waves, heat and radiation.

While 21 ships sank outright during the Bikini Atoll tests, the Independence survived, heavily damaged, and was returned to the United States.

Using the declassified documents, Delgado's team found that the ship was then used for decontamination studies. A memorandum to the Chief of Naval Operations from the Bureau of Ships and the Bureau of Medicine and Surgery notes that, "the intensity of the radioactive contamination acquired at Bikini has decreased during the intervening three years, so that many parts of the ship are now below the tolerance level established for peace-time industrial operations."

Yet, the government decided to establish the Naval Radiological Defense Laboratory on the ship and hauled more contaminated materials aboard for study, Delgado told Live Science. [7 Technologies That Transformed Warfare]

The laboratory provided the first training and teaching platform for the how to deal with the waste from the aftermath of an atomic explosion, Delgado said. Radiation levels were constantly monitored, and in 1949, four boilers, condenser units and steam turbines were removed from deep inside the ship's hull to clear more room for depositing radioactive waste, he added.


Introduction

On April 25, 1898 the United States declared war on Spain following the sinking of the Battleship Maine in Havana harbor on February 15, 1898. The war ended with the signing of the Treaty of Paris on December 10, 1898. As a result Spain lost its control over the remains of its overseas empire -- Cuba, Puerto Rico, the Philippines Islands, Guam, and other islands.

Fond

Beginning in 1492, Spain was the first European nation to sail westward across the Atlantic Ocean, explore, and colonize the Amerindian nations of the Western Hemisphere. At its greatest extent, the empire that resulted from this exploration extended from Virginia on the eastern coast of the United States south to Tierra del Fuego at the tip of South America excluding Brazil and westward to California and Alaska. Across the Pacific, it included the Philippines and other island groups. By 1825 much of this empire had fallen into other hands and in that year, Spain acknowledged the independence of its possessions in the present-day United States (then under Mexican control) and south to the tip of South America. The only remnants that remained in the empire in the Western Hemisphere were Cuba and Puerto Rico and across the Pacific in Philippines Islands, and the Carolina, Marshall, and Mariana Islands (including Guam) in Micronesia.

Following the liberation from Spain of mainland Latin America, Cuba was the first to initiate its own struggle for independence. During the years from 1868-1878, Cubans personified by guerrilla fighters known as mambises fought for autonomy from Spain. That war concluded with a treaty that was never enforced. In the 1890's Cubans began to agitate once again for their freedom from Spain. The moral leader of this struggle was José Martí, known as "El Apóstol," who established the Cuban Revolutionary Party on January 5, 1892 in the United States. Suivant le grito de Baire, the call to arms on February 24, 1895, Martí returned to Cuba and participated in the first weeks of armed struggle when he was killed on May 19, 1895.

The Philippines Islands

The Philippines too was beginning to grow restive with Spanish rule. José Rizal, a member of a wealthy mestizo family, resented that his upper mobility was limited by Spanish insistence on promoting only "pure-blooded" Spaniards. He began his political career at the University of Madrid in 1882 where he became the leader of Filipino students there. For the next ten years he traveled in Europe and wrote several novels considered seditious by Filipino and Church authorities. He returned to Manila in 1892 and founded the Liga Filipina, a political group dedicated to peaceful change. He was rapidly exiled to Mindanao. During his absence, Andrés Bonifacio founded Katipunan, dedicated to the violent overthrow of Spanish rule. On August 26, 1896, after learning that the Katipunan had been betrayed, Bonifacio issued the Grito de Balintawak, a call for Filipinos to revolt. Bonifacio was succeeded as head of the Philippine revolution by Emilio Aguinaldo y Famy, who had his predecessor arrested and executed on May 10, 1897. Aguinaldo negotiated a deal with the Spaniards who exiled him to Hong Kong with 400,000 pesos that he subsequently used to buy weapons to resume the fight.

Porto Rico

During the 1880s and 1890s, Puerto Ricans developed many different political parties, some of which sought independence for the island while others, headquartered like their Cuban counterparts in New York, preferred to ally with the United States. Spain proclaimed the autonomy of Puerto Rico on November 25, 1897, although the news did not reach the island until January 1898 and a new government established on February 12, 1898.

États Unis

U.S. interest in purchasing Cuba had begun long before 1898. Following the Ten Years War, American sugar interests bought up large tracts of land in Cuba. Alterations in the U.S. sugar tariff favoring home-grown beet sugar helped foment the rekindling of revolutionary fervor in 1895. By that time the U.S. had more than $50 million invested in Cuba and annual trade, mostly in sugar, was worth twice that much. Fervor for war had been growing in the United States, despite President Grover Cleveland's proclamation of neutrality on June 12, 1895. But sentiment to enter the conflict grew in the United States when General Valeriano Weyler began implementing a policy of Reconcentration that moved the population into central locations guarded by Spanish troops and placed the entire country under martial law in February 1896. By December 7, President Cleveland reversed himself declaring that the United States might intervene should Spain fail to end the crisis in Cuba. President William McKinley, inaugurated on March 4, 1897, was even more anxious to become involved, particularly after the New York Journal published a copy of a letter from Spanish Foreign Minister Enrique Dupuy de Lôme criticizing the American President on February 9, 1898. Events moved swiftly after the explosion aboard the U.S.S. Maine on February 15. On March 9, Congress passed a law allocating fifty million dollars to build up military strength. Le 28 mars, la Cour d'enquête navale américaine constate qu'une mine a fait exploser le Maine. On April 21 President McKinley orders a blockade of Cuba and four days later the U.S. declares war.

The War

Following its declaration of war against Spain issued on April 25, 1898, the United States added the Teller Amendment asserting that it would not attempt to exercise hegemony over Cuba. Two days later Commodore George Dewey sailed from Hong Kong with Emilio Aguinaldo on board. Fighting began in the Phillipines Islands at the Battle of Manila Bay on May 1 where Commodore George Dewey reportedly exclaimed, "You may fire when ready, Gridley," and the Spanish fleet under Rear Admiral Patricio Montojo was destroyed. However, Dewey did not have enough manpower to capture Manila so Aguinaldo's guerrillas maintained their operations until 15,000 U.S. troops arrived at the end of July. On the way, the cruiser Charleston stopped at Guam and accepted its surrender from its Spanish governor who was unaware his nation was at war. Although a peace protocol was signed by the two belligerents on August 12, Commodore Dewey and Maj. Gen. Wesley Merritt, leader of the army troops, assaulted Manila the very next day, unaware that peace had been declared.

In late April, Andrew Summers Rowan made contact with Cuban General Calixto García who supplied him with maps, intelligence, and a core of rebel officers to coordinate U.S. efforts on the island. The U.S. North Atlantic Squadron left Key West for Cuba on April 22 following the frightening news that the Spanish home fleet commanded by Admiral Pascual Cervera had left Cadiz and entered Santiago, having slipped by U.S. ships commanded by William T. Sampson and Winfield Scott Schley. They arrived in Cuba in late May.

War actually began for the U.S. in Cuba in June when the Marines captured Guantánamo Bay and 17,000 troops landed at Siboney and Daiquirí, east of Santiago de Cuba, the second largest city on the island. At that time Spanish troops stationed on the island included 150,000 regulars and 40,000 irregulars and volunteers while rebels inside Cuba numbered as many as 50,000. Total U.S. army strength at the time totalled 26,000, requiring the passage of the Mobilization Act of April 22 that allowed for an army of at first 125,000 volunteers (later increased to 200,000) and a regular army of 65,000. On June 22, U.S. troops landed at Daiquiri where they were joined by Calixto García and about 5,000 revolutionaries.

U.S. troops attacked the San Juan heights on July 1, 1898. Dismounted troopers, including the African-American Ninth and Tenth cavalries and the Rough Riders commanded by Lt. Col. Theodore Roosevelt went up against Kettle Hill while the forces led by Brigadier General Jacob Kent charged up San Juan Hill and pushed Spanish troops further inland while inflicting 1,700 casualties. While U.S. commanders were deciding on a further course of action, Admiral Cervera left port only to be defeated by Schley. On July 16, the Spaniards agreed to the unconditional surrender of the 23,500 troops around the city. A few days later, Major General Nelson Miles sailed from Guantánamo to Puerto Rico. His forces landed near Ponce and marched to San Juan with virtually no opposition.

Representatives of Spain and the United States signed a peace treaty in Paris on December 10, 1898, which established the independence of Cuba, ceded Puerto Rico and Guam to the United States, and allowed the victorious power to purchase the Philippines Islands from Spain for $20 million. The war had cost the United States $250 million and 3,000 lives, of whom 90% had perished from infectious diseases.


NOAA, partners, survey 'amazingly intact' historic WWII-era aircraft carrier

Features on an historic photo of USS Independence CVL 22 are captured in a three-dimensional (3D) low-resolution sonar image of the shipwreck in Monterey Bay National Marine Sanctuary. The Coda Octopus Echoscope 3D sonar, integrated on the Boeing Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Echo Ranger, imaged the shipwreck during the first maritime archaeological survey. The sonar image with oranges color tones (lower) shows an outline of a possible airplane in the forward aircraft elevator hatch opening. Credit: NOAA, Boeing, and Coda Octopus

NOAA, working with private industry partners and the U.S. Navy, has confirmed the location and condition of the USS Indépendance, the lead ship of its class of light aircraft carriers that were critical during the American naval offensive in the Pacific during World War II.

Resting in 2,600 feet of water off California's Farallon Islands, the carrier is "amazingly intact," said NOAA scientists, with its hull and flight deck clearly visible, and what appears to be a plane in the carrier's hangar bay.

Indépendance (CVL 22) operated in the central and western Pacific from November 1943 through August 1945 and later was one of more than 90 vessels assembled as a target fleet for the Bikini Atoll atomic bomb tests in 1946. Damaged by shock waves, heat and radiation, Indépendance survived the Bikini Atoll tests and, like dozens of other Operation Crossroads ships, returned to the United States.

While moored at San Francisco's Hunters Point Naval Shipyard, Indépendance was the primary focus of the Navy's studies on decontamination until age and the possibility of its sinking led the Navy to tow the blast-damaged carrier to sea for scuttling on Jan. 26, 1951.

"After 64 years on the seafloor, Indépendance sits on the bottom as if ready to launch its planes," said James Delgado, chief scientist on the Indépendance mission and maritime heritage director for NOAA's Office of National Marine Sanctuaries. "This ship fought a long, hard war in the Pacific and after the war was subjected to two atomic blasts that ripped through the ship. It is a reminder of the industrial might and skill of the "greatest generation' that sent not only this ship, but their loved ones to war."

NOAA's interest in Indépendance is part of a mandated and ongoing two-year mission to locate, map and study historic shipwrecks in Gulf of the Farallones National Marine Sanctuary and nearby waters. The carrier is one of an estimated 300 wrecks in the waters off San Francisco, and the deepest known shipwreck in the sanctuary.

The mission was conducted last month using an 18.5-foot-long autonomous underwater vehicle (AUV), Echo Ranger, provided by The Boeing Company through a cooperative research and development agreement with NOAA's Office of Oceanic and Atmospheric Research. Boeing also partnered with technology company Coda Octopus to integrate its 3D-imaging sonar system, Echoscope, into the AUV.

"Boeing is excited for the opportunity to partner with NOAA to utilize this state of the art technology," said Fred Sheldon, Boeing project manager for AUVs. "The Echo Ranger is uniquely suited for this type of mission and performed perfectly allowing us to conduct a thorough survey of the USS Indépendance."

Scientists and technicians on the sanctuary vessel R/V Fulmar followed the AUV as it glided 150 feet above the wreck and successfully surveyed the carrier's nearly intact hull. The survey determined that Indépendance is upright, slightly listing to starboard, with much of its flight deck intact, and with gaping holes leading to the hangar decks that once housed the carrier's aircraft. To see sonar images, historical photos and other materials, visit http://sanctuaries.noaa.gov/shipwrecks/independence/.

"By using technology to create three-dimensional maps of the seafloor and wrecks like Indépendance, we can not only explore, but share what we've learned with the public and other scientists," said Frank Cantelas, archaeologist with NOAA's Office of Ocean Exploration and Research, who joined the mission along with Robert Schwemmer, west coast regional maritime heritage coordinator for NOAA's Office of National Marine Sanctuaries.

Delgado, primary author of a 1990 scientific report on the history and archaeology of the ships sunk at Bikini Atoll in the Marshall Islands, said currently there are no plans to enter the vessel or survey drums of hazardous and radioactive waste that were dumped in the sanctuary between 1946 and 1970. No trace of the drums or radiation was observed during the mission, Delgado said.

Gulf of the Farallones National Marine Sanctuary encompasses nearly 3,300 square miles of ocean and coastal waters beyond California's Golden Gate Bridge. The sanctuary supports an abundance of species including the largest breeding seabird rookery in the contiguous United States, and other species such as whales and white sharks.

NOAA's Office of Ocean Exploration and Research is the only federal agency that advances NOAA and national objectives by systematically exploring the planet's largely unknown ocean for the purpose of discovery and the advancement of knowledge.

NOAA's mission is to understand and predict changes in the Earth's environment, from the depths of the ocean to the surface of the sun, and to conserve and manage our coastal and marine resources. Join us on Facebook, Twitter, Instagram and our other social media channels.


NOAA, partners, survey historic WWII-era aircraft carrier

Seventy years after its service in World War II, NOAA, working with private industry partners, has confirmed the location and condition of the USS Indépendance. Resting upright in 2,600 feet of water off California&rsquos Farallon Islands, the aircraft carrier&rsquos hull and flight deck are clearly visible in sonar images, with what appears to be a plane in the carrier&rsquos hangar bay. Indépendance (CVL 22) was the lead ship of its class of light aircraft carriers that were critical during the American naval offensive in the Pacific, and later was one of more than 90 vessels assembled as a target fleet for the Bikini Atoll atomic bomb tests in 1946. After returning to the United States, the blast-damaged carrier was scuttled in 1951.

Features on an historic photo of USS Indépendance CVL 22 are captured in a three-dimensional (3D) low-resolution sonar image of the shipwreck in Monterey Bay National Marine Sanctuary. The Coda Octopus Echoscope 3D sonar, integrated on the Boeing Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Rôdeur de l'écho, imaged the shipwreck during the first maritime archaeological survey. The sonar image with oranges color tones (lower) shows an outline of a possible airplane in the forward aircraft elevator hatch opening.

Credit: NOAA, Boeing, and Coda Octopus

B-Roll video of Boeing's Autonomous Underwater Vehicles (AUV) Rôdeur de l'écho.

During the 2015 mission to survey the ex-USS Indépendance CVL 22, the Office of National Marine Sanctuaries' research vessel Fulmar served as the escort boat for Boeing’s Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Rôdeur de l'écho. The 67-foot aluminum catamaran research vessel’s crew is preparing to tow Rôdeur de l'écho to sea.

Credit: Robert V. Schwemmer, NOAA

Boeing's project engineer, Ross Peterson, oversees the installation of the lithium polymer battery into Boeing's Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Rôdeur de l'écho at Half Moon Bay. The battery is specifically designed for the AUV, providing the power needed for the 60 mile roundtrip mission in the Monterey Bay National Marine Sanctuary.

Credit: Robert V. Schwemmer, NOAA

Illustration of Rôdeur de l'écho

The shipwreck site of the former aircraft carrier, Indépendance, is located in the northern region of Monterey Bay National Marine Sanctuary. Half Moon Bay, California was the port of operations for the Indépendance survey mission. The first multibeam sonar survey of the Indépendance site was conducted by the NOAA ship Okeanos Explorer in 2009.

Credit: NOAA's Office of Ocean Exploration and Research and NOAA's Office of National Marine Sanctuaries

Muster on the flight deck of USS Indépendance (CVL 22), 1943. “Attention to Colors,” as the American flag is being hoisted aloft.

Credit: U.S. Navy, National Archives

Aerial view of USS Indépendance (CVL 22) underway July 15, 1943 in San Francisco Bay, California. Before departing San Francisco, USS Indépendance&rsquos hull classification changed from CV 22 &ldquoaircraft carrier&rdquo to CVL 22, &ldquolight aircraft carrier.&rdquo

Credit: U.S. Navy, National Archives, 80-74436

Aerial view of ex-USS Indépendance at anchor in San Francisco Bay, California, January 1951. There is visible damage from the atomic bomb tests at Bikini Atoll.

Credit: San Francisco Maritime National Historical Park, P82-019a.3090pl_SAFR 19106


NOAA, Boeing Survey WWII-Era Carrier USS Independence Sunk Near San Francisco in 1951

Features on an historic photo of USS Independence CVL 22 are captured in a three-dimensional (3D) low-resolution sonar image of the shipwreck in Monterey Bay National Marine Sanctuary. The Coda Octopus Echoscope 3D sonar, integrated on the Boeing Autonomous Underwater Vehicle (AUV) Echo Ranger, imaged the shipwreck during the first maritime archaeological survey. NOAA image.

The National Oceanic and Atmospheric Adminstration (NOAA), the Navy and Boeing together found and surveyed the sunken USS Indépendance (CVL-22), a light aircraft carrier the Navy sunk in 1951 after subjecting the ship to an atomic bomb blast.

The carrier is upright, slightly listing starboard with its flight deck still in tact – and a plane still in the hangar bay – while sitting 2,600 feet under the ocean’s surface off of California’s Farallon Islands, according to a NOAA press release.

The ship is “amazingly intact,” the release says, noting that the holes found in the ship come from the atomic testing, not deterioration after being sunk.

“After 64 years on the seafloor, Indépendance sits on the bottom as if ready to launch its planes,” James Delgado, chief scientist on the Indépendance mission, said in the release.
“This ship fought a long, hard war in the Pacific and after the war was subjected to two atomic blasts that ripped through the ship. It is a reminder of the industrial might and skill of the “greatest generation’ that sent not only this ship, but their loved ones to war.”

Indépendance operated in the Pacific from 1943 to 1945 and was one of 90 ships the Navy gathered in 1946 as a target fleet for atomic bombing at the Bikini Atoll in the Marshall Islands. The ship was damaged by the heat and radiation but survived. Indépendance returned to San Francisco, where it was used to study decontamination until it was sunk in 1951.

NOAA is conducting a mission to locate, map and study historic shipwrecks near the Golden Gate Bridge. Indépendance is one of about 300 sunken ships there and believed to be the deepest. Boeing outfitted its 18.5-foot Echo Ranger unmanned underwater vehicle with Coda Octopus’s Ecoscope 3D-imaging sonar system to survey the Indépendance wreck site.


Voir la vidéo: The History of the USS Independence CV-62 (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Kemen

    Je considère que le thème est plutôt intéressant. Donnez avec vous, nous communiquerons en PM.

  2. Mailhairer

    Remarquablement, la phrase très utile

  3. Wildon

    Je confirme. C'était avec moi aussi. Nous pouvons communiquer sur ce thème. Ici ou à PM.

  4. Skelton

    À mon avis, il a tort. Je suis sûr. Écrivez-moi dans PM, cela vous parle.

  5. Kagataur

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Discutons.



Écrire un message