L'histoire

Sir William Edmund Goodenough, 1867-1945, amiral britannique

Sir William Edmund Goodenough, 1867-1945, amiral britannique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Sir William Edmund Goodenough

Sir William Edmund Goodenough était un officier de marine britannique surtout connu comme commandant des forces de croiseurs pendant la première moitié de la Première Guerre mondiale. Son père était un capitaine de vaisseau, qui a été tué en 1875 alors qu'il servait comme commodore et officier supérieur sur la station australienne, mais cela n'a pas découragé Goodenough, qui est entré dans la marine en tant que cadet en 1880. En 1881, il a été affecté à la Northampton, desservant la station Amérique du Nord et Antilles. En 1886, il fut promu sous-lieutenant, passa une brève période au service de la Calypso avec l'escadron d'entraînement, puis a assisté au Excellent école de tir.

Son prochain rendez-vous était au HMS Raleigh, à la station du cap de Bonne-Espérance (mars 1888-mai 1889), suivi d'une brève période sur Victoria et Albert, qui l'a vu promu lieutenant. Son temps en tant que lieutenant a été passé dans des stations outre-mer, d'abord en Méditerranée sur le HMS Trafalgar et HMS Surprendre, puis sur la station chinoise en HMS Hermione. Son navire n'a pris aucune part aux rébellions des Boxers.

En 1900, Goodenough est promu commandant et est renvoyé en Grande-Bretagne, où il est nommé commandant du HMS Résolution. En octobre 1901, après un peu plus d'un an sur ce navire, tout son équipage fut transféré sur le nouveau cuirassé HMS. Redoutable. Redoutable et ses navires jumeaux Irrésistible et Implacable a passé les années 1902 à 1908 en Méditerranée. Assez bien a passé un peu plus de trois ans en Méditerranée, partant au début de 1905, juste après avoir été promu capitaine (1er janvier 1905).

Cette période a vu une grande réforme de la formation navale. Les cadets entreraient maintenant dans la marine à l'âge de 12 à 13 ans et passeraient quatre ans à suivre une formation à terre avant d'aller en mer (comparez cela avec l'année passée par Goodenough en tant que cadet à terre). Une nouvelle école fut construite à Osborne et ouvrit en septembre 1903. Cette école fut bientôt pleine et une deuxième école fut ouverte à Dartmouth. Goodenough a été nommé capitaine du Dartmouth College, commençant ses travaux en mai 1905. Ces collèges avaient un personnel civil et naval combiné, avec un capitaine et un directeur. Le directeur d'Osborne, Cyril Ashford, a été transféré à Dartmouth, où il s'est heurté à Goodenough sur la bonne façon de gérer le personnel – Goodenough voulait imposer une hiérarchie navale, Ashford plus une atmosphère collégiale. Il resta à Dartmouth pendant deux ans, partant en août 1907.

Sa prochaine nomination était en tant que capitaine de pavillon de Sir John Jellicoe, sur le HMS Albemarle, dans la flotte de l'Atlantique. Le capitaine de pavillon avait le commandement du navire, laissant l'amiral se concentrer sur sa flotte. En théorie, la conduite du navire était laissée au capitaine de pavillon, bien que tous les amiraux n'aient pas pu résister à l'envie d'intervenir dans les opérations quotidiennes (Nelson était réputé pour être son propre capitaine dans les moments d'excitation). Après un an de service sous Jellicoe, Goodenough est devenu capitaine de pavillon de la Duncan, sous Sir George Callaghan, commandant en second de la flotte méditerranéenne (1907-1910).

Le premier commandement véritablement indépendant de Goodenough date de 1910, lorsqu'il est nommé commandant du grand croiseur blindé. Cochrane. Alors qu'il commandait ce navire, il fut chargé d'escorter le roi George V jusqu'au durbar indien de 1911. Il reçut ensuite le commandement du HMS Colosse, un cuirassé de classe dreadnaught nouvellement achevé et faisant partie du deuxième escadron de combat de la Home Fleet.

En juillet 1913, Goodenough est promu commodore (deuxième classe) et reçoit le commandement du 1er escadron de croiseurs légers. Son vaisseau amiral était le croiseur HMS Southampton. Il s'agissait d'une promotion substantielle qui verrait Goodenough jouer un rôle important dans les principales actions navales en mer du Nord, de la bataille de Helgoland Bight (28 août 1914) à la bataille du Jutland (31 mai-1er juin 1916) tandis que la plupart des capitaines de cuirassés a vu très peu d'action réelle (en 1916, Goodenough a été promu au commandement d'un cuirassé dans la Grande Flotte et disparaît rapidement de l'histoire officielle de la guerre).

Au début de la Première Guerre mondiale, le 1er escadron de croiseurs légers faisait partie de la Grande Flotte et se composait de six croiseurs légers modernes (Southampton, Birmingham, Nottingham, Liverpool, Falmouth et Lowestoft). En tant que seul escadron de croiseurs légers de la Grande Flotte, cette unité était généralement très occupée. Les 9 et 10 août, il faisait partie d'une force envoyée pour enquêter sur les informations selon lesquelles les Allemands établiraient des bases de sous-marins sur les îles Féroé et Lofotens. En atteignant la zone, il est vite devenu évident que les Norvégiens gardaient une garde rapprochée contre une telle opération.

Le 1er LCS a joué un rôle important dans la bataille de Helgoland Bight (28 août 1914). Cet affrontement était le résultat d'un plan développé par les commodores Keyes et Tyrwhitt, conçu pour attraper des destroyers et des croiseurs allemands isolés alors qu'ils patrouillaient dans la baie Helgoland. En même temps, l'armée prévoyait de débarquer des troupes à Ostende, et l'Amirauté approuva donc le raid dans l'espoir qu'il empêcherait les Allemands d'interférer avec le débarquement d'Ostende. L'amiral Jellicoe a souligné que la flotte allemande de haute mer pourrait sortir pour attaquer les troupes à Ostende, et a offert d'amener la Grande Flotte en mer. Son offre fut refusée, mais il obtint la permission d'envoyer les croiseurs de bataille vers le sud. L'escadron de Goodenough devait les accompagner, en repérage devant la force principale.

La première partie de la bataille a été chaotique. Il s'est déroulé dans la brume, entre des forces qui ne pouvaient souvent qu'apercevoir des adversaires partiellement identifiés. Keyes et Tyrwhitt ne savaient pas que Beatty et Goodenough devaient participer à l'opération, provoquant des problèmes d'identification. L'escadron de Goodenough est vite devenu un peu dispersé. Nottingham et Lowestoft ont été détachés pour aider les destroyers britanniques en difficulté, mais se sont ensuite perdus dans la brume et ont raté la majeure partie de la bataille. Goodenough a ensuite passé une courte période à courir après le HMS Lurcher, Le vaisseau amiral de Keyes, tandis que celui de Keyes était à son tour convaincu qu'il était poursuivi par quatre croiseurs allemands. Goodenough s'est vite rendu compte de l'erreur et a fait demi-tour pour suivre le plan initial. Il a ensuite rencontré un sous-marin britannique dans une zone où il ne s'attendait pas à en trouver un, et a tenté de le percuter. Les capitaines de sous-marins ne s'attendaient pas à trouver d'autres croiseurs britanniques dans la zone, et bien que maintenant Keyes et Tyrwhitt savaient maintenant que Goodenough était dans la zone, ils n'avaient aucun moyen de contacter les sous-marins, et Goodenough a donc été contraint de se retirer de la zone dangereuse.

Alors que la confusion était résolue, lui et ses quatre navires restants sont apparus juste à temps pour sauver les destroyers britanniques d'un risque de mutilation par le croiseur léger allemand. Mayence. Son attaque a forcé le Mayence à fuir, et elle a heurté la force principale des destroyers, subissant de lourds dommages lors de l'affrontement. Finalement, les croiseurs légers de Goodenough l'ont coulé. Les croiseurs de bataille britanniques sont alors apparus sur les lieux, et la bataille s'est transformée en une course entre eux et les Allemands en retraite.

Goodenough et le 1er LCS prirent part au début d'octobre aux manœuvres qui avaient été conçues pour empêcher les Allemands d'interférer avec le premier convoi de troupes canadien. Fin octobre, ils étaient à nouveau en mer, répondant aux rumeurs selon lesquelles des croiseurs allemands étaient en mer. En novembre, il était de nouveau en mer, pourchassant les navires allemands qui avaient attaqué Yarmouth et Gorleston (3 novembre).

En décembre, les Allemands lancèrent un raid plus réussi sur la côte du Yorkshire, attaquant Scarborough, Hartlepool et Whitby. Goodenough et le 1er LCS furent à nouveau mobilisés pour tenter d'attraper les raiders allemands, et cette fois ils prirent contact avec les croiseurs légers allemands, alors qu'ils tentaient de s'échapper vers l'est le matin du 16 décembre. Goodenough a pu ouvrir le feu sur les croiseurs allemands, mais a ensuite reçu un signal mal formulé de l'amiral Beatty. Initialement destiné à rappeler seulement deux des navires Goodenough, le vague signal a atteint ses quatre croiseurs, ne lui laissant d'autre choix que d'annuler la poursuite. Goodenough a reçu une quantité injuste de critiques pour cela, mais a eu le soutien de Winston Churchill, alors Premier Lord de l'Amirauté, et a conservé son poste.

Pendant la bataille de Dogger Bank (24 janvier 1915), Goodenough et les croiseurs légers remplissaient bien leur rôle, restant en contact avec les croiseurs de bataille allemands et agissant comme les yeux de la flotte. Il a finalement été chassé par des tirs nourris du Blücher, mais revint bientôt pour participer à la destruction finale du croiseur allemand. En août 1915, son escadron participa à la chasse fructueuse du poseur de mines allemand Meteor.

En mai 1916, des croiseurs légers plus modernes ont été formés en un nouveau 1er escadron de croiseurs légers, et l'escadron de Goodenough a été renommé le 2e LCS. A ce titre, il participa à la bataille du Jutland. À la veille de la bataille, le 2e LCS était l'un des trois escadrons de croiseurs légers attachés à la flotte de croiseurs de bataille de l'amiral Beatty à Rosyth. Le rôle de Goodenough était d'agir en tant qu'éclaireur pour la flotte de croiseurs de bataille, et à ce titre, il a été le premier à signaler la présence des cuirassés allemands à l'amiral Beatty à l'approche du combat entre les croiseurs de bataille. En apercevant la flotte allemande, il se dirigea vers eux à toute vitesse, risquant la destruction pour donner un rapport précis de leur nombre, remportant de nombreux éloges pour ses actions. Au fur et à mesure que la bataille se poursuivait, l'escadron de Goodenough parvint à rester en contact avec les croiseurs de bataille de Beatty mieux que les autres escadrons de croiseurs légers, qui furent largués lors des manœuvres à grande vitesse. Il a ensuite pris la bonne position lors de l'affrontement entre les flottes de combat pour garder les navires allemands en vue pendant l'action principale.

À la fin du 31 mai, l'escadron de Goodenough s'est engagé dans la bataille elle-même, d'abord avec des destroyers allemands, puis avec le 4e groupe de reconnaissance allemand. Son propre vaisseau amiral a subi de lourds dommages au cours de la bataille au canon à courte portée, mais a tiré la torpille qui a coulé le croiseur allemand Frauenlob. Les combats ont détruit le Southampton's équipement radio, forçant Goodenough à transmettre tous les messages à la flotte via HMS Nottingham, bien qu'avec quelques retards.

Peu de temps après la bataille du Jutland, Goodenough fut récompensé par une promotion au poste de contre-amiral. En novembre-décembre 1916, le haut commandement de la marine est réorganisé. L'amiral Jellicoe quitte la Grande Flotte pour devenir First Sea Lord, tandis que Beatty est nommé commandant en chef de la Grande Flotte. Dans la même vague de changements, Goodenough a été nommé contre-amiral du deuxième escadron de combat, battant son drapeau sur le HMS Orion. Les cuirassés de la Grande Flotte n'étaient pas inactifs au cours des deux dernières années de la guerre, mais aucun autre affrontement direct entre les flottes de combat ne suivra le Jutland.

Après la guerre, Goodenough resta dans la marine jusqu'en 1930, occupant le poste de surintendant amiral du chantier naval de Chatham (1919-1920), commandant en chef de l'Africa Station (1920-1922), avec une promotion au poste de vice-amiral, commandant de la Flotte de réserve puis commandant en chef à la Nore (1924-1927). En mai 1925, il est promu amiral à part entière. En 1930, il servit comme premier et principal aide de camp naval du roi. À la retraite, il a travaillé pour la Royal Geographical Society, dont il a été le président de 1930 à 33. Goodenough était considéré comme un superbe tacticien et un maître de la tactique des croiseurs légers à une époque où la Royal Navy venait tout juste de reprendre la construction de tels navires, après une période pendant laquelle Lord Fisher avait cru que de grands destroyers les remplaceraient. Il a gagné le respect des hommes sous son commandement et était toujours prêt à expliquer sa pensée aux capitaines de son escadron.

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


Département des documents du Musée impérial de la guerre

  • NRA 39422 Mary Eleanor Allan, journaliste et auteur : corresp et papiers
  • NRA 18654 Sir Alexander Anderson : lien des documents vers le catalogue en ligne
  • NRA 28528 Amiral Sir William Andrewes : documents divers lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 44024 Squadron Officier Vera May Atkins : corresp et papiers
  • NRA 28529 Vice-amiral Sir Geoffrey Barnard : corresp et papiers
  • NRA 34781 Lt-General Sir Herbert Belfield : documents en tant que directeur des prisonniers de guerre
  • NRA 28530 Amiral Sir Hugh Binney : journaux et papiers
  • NRA 41741 Major General Sir William Henry Alexander Bishop: lien corresp et papiers vers le catalogue en ligne
  • NRA 43634 William John Brown MP, syndicaliste : journaux
  • NRA 44025 Major General Gerald Brunskill : agendas et albums de coupures de presse lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 36536 Edith Cavell, infirmière : agenda, corresp et papiers
  • NRA 28532 Vice-amiral Sir Peter Cazalet : corresp et papiers lien vers catalogue en ligne
  • NRA 28533 Field Marshal Philip Walhouse Chetwode, 1er baron Chetwode : documents relatifs à l'expéditionnaire égyptien F lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28534 Sir Gerard Clauson, fonctionnaire : documents relatifs à la Première Guerre mondiale lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28535 Reginald Colby, journaliste : corresp et papiers
  • NRA 35160 Général de brigade Ernest Craig-Brown : corresp et papiers
  • NRA 28536 Sir Ronald Cross, homme politique : corresp et papiers lien vers catalogue en ligne
  • NRA 28537 Major General GP Dawnay : lien corresp et papiers vers catalogue en ligne
  • NRA 28538 Amiral Sir Dudley de Chair : corresp et agendas
  • NRA 33857 Admiral Sir Gerald Charles Dickens : agendas, corresp et papiers lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28539 Maréchal de la Royal Air Force William Sholto Douglas, Baron Douglas de Kirtleside : corres civils
  • NRA 28540 Brigadier Sir John Dunlop : divers papiers
  • NRA 28541 Vice-amiral JW Durnford : corresp et papiers lien vers catalogue en ligne
  • NRA 19170 Lien des documents du contre-amiral Brian Egerton vers le catalogue en ligne
  • NRA 23731 Ivor Evans : articles relatifs au développement de la recherche opérationnelle
  • NRA 28542 Sir Roy Fedden, ingénieur aéronautique : corresp et papiers
  • NRA 19169 Henry T Flint, physicien : papiers
  • NRA 29546 Field Marshal John Denton Pinkstone French, 1er comte d'Ypres : corresp, journaux et papiers divers
  • NRA 28545 GER Gedge, journaliste : corresp et papiers
  • NRA 29866 Howell Arthur Gwynne, journaliste : corresp de la Première Guerre mondiale
  • NRA 40310 Field Marshal Allan Francis John Harding, 1er baron Harding : corresp et papiers
  • NRA 36537 Major-général Joseph Charles Haydon : corresp et papiers
  • NRA 28546 Lt-General Sir Lewis Heath : corresp et papiers
  • NRA 28547 Vice-amiral Harold Hickling : corresp et papiers
  • NRA 28548 Vice-amiral John Hughes-Hallett : corresp et papiers relatifs à la Seconde Guerre mondiale
  • NRA 28568 Imperial War Museum : acquisitions diverses
  • NRA 43296 Brigadier-général George Napier Johnston : journaux intimes et corresp rel à la Première Guerre mondiale lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 42687 Robert Douglas King-Harman, capitaine RN : corresp et papiers
  • NRA 28549 Air Vice-Marshal EJ Kingston-McCloughry : lien corresp et documents vers le catalogue en ligne
  • NRA 37965 Major-général Harold Victor Lewis : corresp et papiers
  • NRA 37962 Major-général David Lanyon Lloyd-Owen : corresp et papiers relatifs à Long Range Desert Group
  • NRA 43203 Major-général Edward Douglas Loch, 2e baron Loch : corresp et papiers
  • NRA 37959 Sir Alfred Charles Bernard Lovell, astronome : corresp et papiers relatifs aux systèmes radar
  • NRA 44026 Brigadier Maurice Stanley Lush : corresp et papiers
  • NRA 28551 Sir Frank Markham, politicien : corresp et papiers militaires lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28552 Lt-General Sir Giffard Martel : corresp et papiers
  • NRA 28553 Lt-General Sir Noel Mason-MacFarlane : coresp et papiers
  • NRA 39421 Général Sir Frederick Ivor Maxse : corresp et papiers
  • NRA 33856 Dame Naomi Margaret Mitchison, écrivain : corresp
  • NRA 28554 famille Mountbatten, marquis de Milford Haven : papiers de la marine
  • NRA 28556 Général Sir Archibald Murray : corresp et papiers
  • NRA 42688 Vice-amiral Sir Trevylyan Dacres Willes Napier : lien corresp et papiers vers le catalogue en ligne
  • NRA 38810 Noel Joseph Terence Montgomery Needham, biochimiste : articles relatifs à la guerre chimique et biologique lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 43205 Sir Henry Norman, 1er Bt, homme politique et Lady Florence Priscilla Norman : corresp et papiers
  • NRA 28544 Joseph Pease, 2e baron Gainford : corresp et papiers militaires lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 11929 Lt-Gen AE Percival papiers (confidentiel)
  • NRA 44023 Famille Prichard : corresp et papiers relatifs au naufrage du Lusitania
  • NRA 37961 Juliet Evangeline, Lady Rhys Williams, fonctionnaire : corresp et papiers
  • NRA 28557 Général Sir Thomas Riddell-Webster : corresp
  • NRA 20790 Albert Percival Rowe, ingénieur en télécommunications : corresp et papiers lien vers catalogue en ligne
  • NRA 28558 Siegfried Sassoon, poète : corresp et papiers
  • NRA 43204 Victor Donald Siddons, ministre méthodiste : corresp et papiers
  • NRA 43298 George Richard Storry, historien du Japon : corresp et papiers relatifs au service en temps de guerre lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28559 Général Sir Peter Strickland : agendas et documents lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 28560 Sir Campbell Stuart : documents en tant que président du Département de la propagande ennemie
  • NRA 15456 Capitaine Casper Silas Balfour Swinley : journaux intimes, papiers et photographies
  • NRA 28561 Major-General GS Szlumper : agendas et documents lien vers le catalogue en ligne
  • NRA 40311 Général Sir Augustus Francis Andrew Nicol Thorne : corresp
  • NRA 24549 Sir Henry Thomas Tizard : corresp et papiers
  • NRA 28562 Lt-General Sir Francis Tuker : corresp et papiers
  • NRA 42958 Sir Charles Kingsley Webster, historien : lien corresp vers catalogue en ligne
  • NRA 28565 Général Sir Michael West : lien des documents vers le catalogue en ligne
  • NRA 28566 Amiral Sir William Whitworth : corresp et papiers
  • NRA 33855 Major-général Reginald Henry Whitworth : lettres et papiers
  • NRA 37966 John Eryl Hall Williams, criminologue : documents relatifs à Friends Relief Service Team 100 à Belsen
  • NRA 28567 Field Marshal Sir Henry Wilson : corresp et journaux

Début de vie et carrière

William Edmund Goodenough est né à Portsmouth le 2 juin 1867, fils du capitaine James G. Goodenough, R.N. et Victoria Henrietta Hamilton.Alors qu'il servait comme commodore sur la station australienne, son père mourut le 20 août 1875, après avoir été blessé par des indigènes sur l'île de Santa Cruz dans les îles Salomon. Le 15 janvier 1880, il rejoint le navire-école Britannia à Dartmouth. Il partit le 23 décembre 1881, avec deux mois sur douze possibles pour être classé aspirant. Il a été nommé au croiseur Northampton sur la gare de l'Amérique du Nord et des Antilles le 10 janvier 1882.

Goodenough a été promu au grade de lieutenant le 23 août 1889. [1]

Il est promu au grade de Commandant avec l'ancienneté du 30 juin 1900. [2]

Goodenough a été promu au grade de capitaine le 1er janvier 1905, à la retraite de Lord Walter Kerr en tant que First Sea Lord. [3]

Il a été nommé commandant du cuirassé Albemarle le 25 août 1907. [4]

Goodenough a été nommé commandant du cuirassé Vengeance le 12 septembre 1908. [5]

Il a servi comme capitaine de Duncan de décembre 1908 à août 1910. [6]

Il a été nommé commandant du croiseur cuirassé Cochrane le 3 janvier 1911. [7]

Le 5 juillet 1913, Goodenough est nommé commandant du croiseur léger Southampton alors qu'elle était transférée au First Light Cruiser Squadron, [8] un commandement qu'il conserverait jusqu'à la fin de 1916.


Évolution de notre nom
C'est peut-être difficile à croire, mais les Goodenough sont l'une des plus anciennes familles d'Angleterre. Notre plus ancien ancêtre connu, Godinot, dont le nom était d'origine saxonne, est venu s'installer en Angleterre entre le milieu et la fin du 10ème siècle après JC, alors que l'Angleterre était encore sous domination saxonne. Son nom signifie littéralement « premier colon », lorsqu'il est traduit en anglais moderne.

Godinot était agriculteur. Lors de l'invasion de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant en 1066 et avec l'établissement ultime de la domination normande, les descendants de Godinot ont changé leur nom de famille en Goodinhough, Goodinhaugh et Goodinhow, selon les différents districts dans lesquels ils vivaient et les différents dialectes utilisés dans ces les quartiers. Ils l'ont fait pour éviter la persécution de leurs suzerains normands, ce qui était trop courant à cette période particulière. (La légende de Robin Hood d'un seigneur saxon interdit par les Normands me vient toujours à l'esprit). C'est de là que nous voyons l'émergence de notre nom de famille actuel.

Le nom Goodenough est très unique et on pourrait s'y attendre, très facile à retracer. Cependant, ce fut un processus assez long et de longue haleine, en raison des nombreux pièges et obstacles qui se trouvaient sur mon chemin. Un exemple était d'essayer de découvrir qui était le père de mon arrière-arrière-grand-père, Robert Budden Goodenough. On m'a dit qu'il était né à Dysaart, Fife. Des années de recherche dans cette veine ont conduit à des impasses, jusqu'à ce que je tombe enfin sur des informations qui m'ont amené à croire qu'il était en fait né en Angleterre. Le registre des naissances de Sainte-Catherine a prouvé qu'il était en fait né à Saint-Pancras en 1839, cependant, il a été baptisé par son propre père, Robert Henry, dans la ville de Dysaart. Alors, comment notre nom de famille a-t-il évolué jusqu'à sa forme actuelle ? Eh bien, la principale raison à cela est géographique. Un excellent exemple de ceci est montré dans la variante ultérieure du nom Godinot, qui se termine par Hough, Haugh ou How. En vieil anglais, tout cela signifie colline ou monticule.

Dans les actes de mariage de Kent en 1379, Radulphus Godynogh épousa P.T. Yorks et étaient présents ses deux frères, Johannes Godynogh de Saxe et Robertus Gudynegh, de France. Trois frères, mais tous avec des noms de famille différents. L'explication simple à cela est le fait qu'ils se sont installés dans différentes parties de l'Europe et la façon dont leur nom de famille était orthographié dépendait fortement du dialecte, de l'accent de la région et des capacités d'orthographe des greffiers et des greffiers de la ville. De plus, il faut noter que jusqu'au milieu des années 1600, les noms étaient écrits tels qu'ils étaient prononcés, et non comment ils auraient dû être orthographiés.

Les fautes d'orthographe ont également joué un rôle important dans l'évolution de notre nom. Dans le 1212 Curio, nous voyons le même nom apparaître deux fois, mais orthographié différemment à chaque fois, comme Godinogh et Goodinowe respectivement.

Godknaf: New English Dictionary, (Oxford 1888-1933) donne les formes Knaf cl1375, Knaffe 1481 et Knawe. Avec la perte du « K », Godknaf serait facilement transformé en ce qui pourrait être facilement confondu avec Goodenough et Goodknave avec God(e)nowe, Goodnow et Goodanew, ce qui préserve le désormais dialectal « enow » pour « assez ».

(Reaney, 1977, page 39)

Liens avec la royauté
La famille Goodenough a des liens très forts avec la royauté, en particulier la famille royale britannique. Notre famille a servi les rois et les reines d'Angleterre avec une loyauté féroce et avec un grand honneur. Encore aujourd'hui, un membre de la famille Goodenough, Sir William McLernon Goodenough est le 3e baronnet de Broadwell et Filkins, dans le comté d'Oxfordshire, le titre qu'il a hérité de son père, feu Sir Richard Edmund Goodenough qui l'a hérité de son père, Sir William McNamara Goodenough. Sir William, cependant, n'était pas la première personne de la famille Goodenough à recevoir une investiture royale. Lord Richard Goodenough (vers 1667) était le sous-shérif de Londres, avant de devenir un traître et de devoir fuir en Irlande. (Un compte rendu plus détaillé de ceci peut être trouvé dans la sous-section Squelettes dans le placard).

Le plus spectaculaire des Goodenough, en termes de titres, était peut-être le lieutenant-général Sir William Howley Goodenough, qui était en quelque sorte responsable de la création de la branche américaine de la famille Goodenough et de l'amiral Sir William Edmund Goodenough. Le général Sir William Howley Goodenough a épousé la comtesse Anna Kinsky, fille du célèbre comte Eugene Kinsky, de Moravie (maintenant connue sous le nom de Croatie). Après avoir pris sa retraite de l'armée, le général Sir William a émigré aux États-Unis avec sa famille, où ses descendants résident encore aujourd'hui. L'amiral Sir William, son neveu et homonyme, a été honoré de la Croix de Guerre, de l'Ordre du Soleil levant, de l'Étoile impériale de Russie et de la Croix de Victoria pour ses actes de courage tout au long de son illustre carrière militaire, qui l'a vu atteindre le poste de 2e Seigneur de la mer de l'Amirauté (le 1er Seigneur de la mer était Winston Churchill) et aide de camp du roi George V. L'amiral Sir William était en charge du quatrième groupement tactique et de son navire amiral, le HMS Southampton, a participé à certaines des batailles navales les plus sanglantes. de la Première Guerre mondiale, y compris Dogger Bank, Jutland et Helgoland Bight.

Samuel Goodenough, le grand-père du lieutenant-général Sir William susmentionné, était un homme schlorly qui était intime avec la famille royale britannique. En 1808, il a été élevé au poste d'évêque de Carlisle, poste qu'il a occupé jusqu'à sa mort en 1827. L'évêque était un botaniste expert. Si bien connu en Angleterre pour ses connaissances botaniques en fait, qu'il a une espèce végétale qui porte son nom, le genre Goodenia. L'évêque Goodenough a établi une école à Earling, où il avait la charge des fils des nobles et des gentilshommes de position. De ses nombreux sermons, trois ont été publiés et c'est le sermon qu'il a prêché devant la Chambre des Lords en 1809 qui a donné naissance à l'épigramme bien connue de l'époque :

LES QUATRE GRANDS
Les « Big Four », comme je les appelle affectueusement, sont quatre figures très importantes de la généalogie de la famille Goodenough. Chacun d'eux a contribué à créer le début d'un nouveau chapitre dans l'histoire de notre famille.

Frederick Addington Goodenough (né en 1827) était marchand à Calcutta et à Londres. Étant le fils aîné, la fortune familiale lui fut léguée lorsque leur père, Edmund Goodenough, le doyen de Wells, mourut en 1845. Le fils aîné de Fredercik, Sir Frederick Craufurd, fonda Banque Barclays et est l'arrière-grand-père de Sir William McLernon (actuel baronnet de l'Oxfordshire).

James Graham Goodenough (1830 - 1875) ou "Saint Joe" comme on l'appelait, était célèbre pour avoir donné son nom à l'île Goodenough, dans le groupe d'îles d'Entrecasteaux, au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. James était commodore dans la Royal Navy et il épousa Lady Victoria Hamilton, la fille du 9e baron de Belhaven et Stenton. 'Holy Joe' était le premier chef de la base navale australienne et de la flotte du Pacifique Sud en fait, le fondateur de la Royal Australian Navy. Il était au sommet de sa carrière lorsqu'il a subi le même sort que le capitaine James Cook. Le commodore James Goodenough a été harponné par des indigènes alors qu'il se trouvait sur l'île de Santa Cruz, prêchant la foi chrétienne. Fidèle à sa foi, il a ordonné qu'aucun indigène ne soit blessé et a ordonné à ses navires de retourner à Sydney. Le médecin de son navire a tenté de retirer la pointe de lance pour lui sauver la vie, mais ironiquement, a utilisé un instrument qui y mettrait fin. un scalpel non stérilisé. Le commodore Goodenough est décédé à 2 jours de Sydney des suites d'un empoisonnement du sang.

William Howley Goodenough (né en 1833) Le lieutenant-général Sir William Howley Goodenough a épousé la comtesse Anna Kinsky et s'est installé aux États-Unis, ajoutant à notre famille véritablement mondiale. Voir la section précédente.

Robert Budden Goodenough (né en 1839) était un marchand était responsable de la fondation de la branche singapourienne de notre famille. Il épousa Louisa DeRosa, s'installa et mourut à Singapour. Ce qui peut sembler surprenant pour certains membres de la famille, c'est le fait qu'il était marié avant de quitter l'Angleterre, à une dame du nom d'Emma Wylie. Il existe également des rumeurs non fondées selon lesquelles il aurait engendré des enfants au Japon après avoir fait naufrage au large de l'île.

SQUELETTES DANS LE PLACARD
La raison de cette section est de vous présenter l'un des personnages les plus colorés de la famille Goodenough. Je parle bien sûr de l'infâme Lord Richard Goodenough.
Thomas Sprat, dans son livre, Histoire d'Angleterre de Macaulay, appelle notre cher ancêtre, un « conspirateur » et « un avocat de mauvaise réputation ». Qu'est-ce qu'il y a de si mauvais là-dedans ? Vous pouvez bien demander. Eh bien, voici juste un bref résumé de ses activités.

En plus des activités de Lord Richard, il y avait un secret bien gardé qui aurait certainement terni l'image d'une famille aussi prestigieuse que les Goodenough. Le secret résidait dans la naissance de deux filles illégitimes jumelles, Emily Jane Goodenough et Emma Goodenough en mars 1839, à Edmund Goodenough. En apparence, cela ne semble pas être quelque chose qui aurait choqué la société de l'époque, jusqu'à ce que l'on considère le fait qu'Edmund était le doyen de Wells à l'époque et marié à Francis Cockerell, l'arrière-petite-fille de Samuel Pepys (voir ci-dessus Remarque). Ajoutez à cela le fait qu'il avait déjà trois enfants de sa femme et que la mère des filles illégitimes était une servante de sa maison, cela aurait pu signifier un désastre pour lui. Elle a été renvoyée en détention et a reçu l'ordre strict de ne le dire à personne. Cependant, elle s'est enfuie et a accouché de ses jumeaux dans un orphelinat et, contre la volonté du puissant doyen de Wells, elle leur a donné son nom de famille, GOODENOUGH.


  • Amiral Monsieur William Goodenough (1943). Un disque dur. Londres et New York : Hutchinson.
  • Arthur Marder (1965). Du Dreadnought à Scapa Flow Tome II, Les années de guerre : A la veille du Jutland 1914-1916. Londres : Oxford University Press.
  • Robert Massie (2004). Castles of Steel : la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la victoire de la Grande Guerre en mer. Londres : Cap Johnathan. ISBN 0224 040928.

Une fenêtre (pop-into) d'informations (contenu complet de Sensagent) déclenchée en double-cliquant sur n'importe quel mot de votre page Web. Donnez une explication contextuelle et une traduction à partir de vos sites !

Avec une SensagentBox, les visiteurs de votre site peuvent accéder à des informations fiables sur plus de 5 millions de pages fournies par Sensagent.com. Choisissez le design qui correspond à votre site.

Améliorez le contenu de votre site

Ajoutez du nouveau contenu à votre site à partir de Sensagent by XML.

Obtenez un accès XML pour atteindre les meilleurs produits.

Indexer les images et définir les métadonnées

Obtenez un accès XML pour corriger la signification de vos métadonnées.

S'il vous plaît, écrivez-nous pour décrire votre idée.

Lettris est un curieux jeu de tetris-clone où toutes les briques ont la même forme carrée mais un contenu différent. Chaque carré porte une lettre. Pour faire disparaître les carrés et économiser de l'espace pour d'autres carrés, vous devez assembler des mots anglais (gauche, droite, haut, bas) à partir des carrés qui tombent.

Boggle vous donne 3 minutes pour trouver autant de mots (3 lettres ou plus) que vous le pouvez dans une grille de 16 lettres. Vous pouvez également essayer la grille de 16 lettres. Les lettres doivent être adjacentes et des mots plus long font de meilleurs scores. Voyez si vous pouvez entrer dans la grille Hall of Fame !

Dictionnaire anglais
Principales références

La plupart des définitions anglaises sont fournies par WordNet.
Le thésaurus anglais est principalement dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie anglaise est autorisée par Wikipedia (GNU).

Changez la langue cible pour trouver des traductions.
Astuces : parcourez les champs sémantiques (voir Des idées aux mots) en deux langues pour en savoir plus.

Copyright © 2012 sensagent Corporation : encyclopédie en ligne, dictionnaire des synonymes, définitions de dictionnaires et plus encore. Tous les droits sont réservés. Di


La marine.


L'engagement de Lord Howe avec la flotte française, le 1er juin 1794
Publié brillamment & Kinnersley, Bungay dans le Suffolk, à partir d'un dictionnaire complet et universel du révérend E.Blomfield. 1815. £20 pli doux non monté dans les coins



L'ENGAGEMENT du Capt.n Pearson dans le navire Serapis de SA MAJESTÉ, avec/ Paul Jones du navire de guerre américain appelé le Bon Homme Richard : dans lequel l'action l'ancien a été prise, tandis que la comtesse de Scarborough a également été capturée par la frégate Pallas ."
De BARNARD's New Complete & Authentic HISTORY of ENGLAND. "La marge inférieure se lit comme suit: "Drawn by Hamilton./Gravé par R. Collier/Publié 1783 Scarecer Plate £35 inc delivery



Le lieutenant Nelson se portant volontaire pour embarquer sur un prix dans Violent Gale,
Illustration de gravure de ligne antique de la vie de Nelson par Robert Southey (1774 1843) Première publication 1813 grande plaque £35 livraison inc


La mise à l'eau du navire

Le premier tirant d'eau d'un navire de premier ordre

Le deuxième tirant d'eau d'un navire de premier ordre

Le troisième tirant d'eau d'un navire de premier ordre

Un navire portant toutes ses voiles
Rare ensemble de navires de Universal Magazine en 1747 100 £ l'ensemble et non, je ne divise pas un ensemble Taille 22,5 x 17 cm page, plis/plis tel qu'il a été publié

Ébauche d'une galère

Une galère sur ses rames

Une galère sous voiles

Une galère à l'ancre
Rare ensemble d'une galère du magazine Universal en 1747 60 £ l'ensemble et non je ne divise pas un ensemble Taille 22,5 x 17 cm page, plis/plis tel qu'il a été publié


Une barque de pêche

Un petit vaisseau
Paire de navires de Universal Magazine en 1747 15 £ l'ensemble et non, je ne divise pas un ensemble ici est marqué Taille 22,5 x 17 cm page, plis/plis comme publié


Défaite de l'armada espagnole Invincible par la flotte anglaise

De la nouvelle histoire complète et authentique de l'Angleterre de Barnard. Londres : Edward Barnard, 1781-83. Gravure. Sur la feuille 14 1/2 x 9.Une série d'estampes historiques de l'Histoire de l'Angleterre d'Edward Barnard. .. £30 démonté mieux que le picx 2


La célèbre bataille du cap La Hogue au cours de laquelle l'amiral Rook a brûlé le navire de l'amiral français appelé The Rising Sun avec douze autres grands hommes de guerre

De la nouvelle histoire complète et authentique de l'Angleterre de Barnard. Londres : Edward Barnard, 1781-83. Gravure. Sur feuille 14 1/2 x 9. 30 £ non monté mieux que la photo x 2

Combat dans la mer du Nord
Bataille navale entre navires français et britanniques en mer du Nord. . Titre : Combat dans la mer du nord, Juin 1696 / peint par Gudin gravé par Chavanne. Bataille à Dogger Bank c 1845 gravure sur acier plus grande plaque 8 x 12 pouces + marge 15 £ non monté froissé un coin

HM Ships Excellent, Calcutta & Vernon
Lithographie couleur, d'après W. F. Mitchell, de 'Royal Navy in a Series of Illustrations daté 1880 £12

La bataille de Trafalgar
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. De l'Angleterre's Battles by Sea and Land ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté moins la frontière

.

Victoire de l'amiral Duncan sur la flotte hollandaise
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et par terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté x 2

.

Le grand homme de guerre Harry
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et par terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non montéx 2

.

Steamer Nemesis de la Hon East India Company
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté ou teinté si pref

.même chose coin froissé caché par le support £8


Gravure Tempête par Vernet / Dédié à Monsieur Godefroy, Contrôleur Grnl de la Marine

Gravé par J.J. Flipart, Graveur du Roy et de sa Majesté. Imp.le et Rle 1771 signé et daté, en bas à gauche : Peint par J. Vernet, Peintre du Roy, en 1764 lettre : Dédié à Monsieur Godefroy, Contrôleur Grnl de la Marine / D'après le Tableau Orgl. appartenant à Mr Godefroy, grand de 2 pieds 5 p° sur 1 pied 9 po de haut. Par son très humble et très obéisfant Serviteur, J.J. Flipart. / A Paris, chez Flipart, Rue d'Enfer, près la Place St Michel, Maison du Md Limonadier . . ..aka par sont des serviteurs très humbles et obéissants JJFlipart. Sur la table D'après Orgl appartenant à Mr Godfrey, hors 2 pieds 5PCS1 pied 9 pc de haut. A Paris.in Flipart Rue de l'Enfer, près de la Place St MichelMd maison Tire-bouchon Peint par J.Vernet (1714-1789) peintre Royal en 1764. Gravé par JJ Flipart (Jean-Jacques Flipart 1719-1782) flûte à bec Royand sa majesté et R Imp .le 1771.


"Quelques officiers de marine de la Grande Guerre",
peint en 1921 par Sir Arthur Cope et actuellement entreposé dans les caves de la National Portrait Gallery en cours de restauration . La photo montre Sir William Edmund Goodenough (1867-1945), amiral. Sir Robert Keith Arbuthnot, 4e Bt (1864-1916), contre-amiral. Sir Montague Edward Browning (1863-1947), amiral. Sir Christopher Craddock (1862-1914), amiral.Sir Horace Hood (1870-1916), contre-amiral. Sir John Michael de Robeck, Bt (1862-1928), amiral de la flotte. Sir William Packenham (1861-1933), amiral. Sir Reginald Yorke Tyrwhitt, 1er Bt (1870-1951), amiral. Roger John Brownlow Keyes, 1er baron Keyes (1872-1945), Sir Cecil Burney, 1er Bt (1858-1929), amiral de la flotte. David Beatty, 1er comte Beatty (1871-1936), amiral. Sir Trevelyan Napier (1867-1920), vice-amiral. Louis Alexander Mountbatten, marquis de Milford Haven (Prince Louis de Battenburg), (1854-1921), amiral de la flotte. Sir Hugh Evan-Thomas (1862-1928), amiral. Sir Frederick Sturdee, 1er Bt (1859-1925), amiral. Sir Arthur Cavenagh Leveson (1868-1929), amiral. Sir Charles Edward Madden, 1er Bt (1862-1935), amiral. John Rushworth Jellicoe, 1er comte Jellicoe (1859-1935), amiral. Rosslyn Erskine Wemyss, baron Wester Wemyss (1864-1933), amiral de la flotte. Originaire d'un groupe de trois intitulé Officiers de marine de la Première Guerre mondiale. Publié par Emery Walker Ltd, imprimeurs, graveurs et photographes. Ceci est mis sur carte à partir de neuf, c'est-à-dire vendu de cette façon, présente des salissures de surface telles qu'elles sont situées dans les magasins. . . semble avoir été vendu juste après que le portrait ait été peint et bien avant 1930 105 £ livraison incluse car il faudra un emballage très solide étant sur la carte semble être presque une photo noire !



Dichiaratione della presente figura per la costruttione della galera par Vincenzo Coronelli, /Roman Galley
[1692]
De : Atlante Veneto, dans lequel est contenu le Descrittione géographique, historique, religieux, laïque et politique degl'imperii, royaumes, provinces et états de l'univers, leur division et leurs frontières, par l'ajout de tous les pays redécouverts, augmenté de nombreux tableaux ne sont plus publiés. Travail et étude du Père Maître Coronelli . En 1692 Vénétie ("ATLAS / VENETO, / Dans lequel contient / LA Descrittione / Géographique, Historique, Sacré, Profane, et / Politique, / Degl'mperij, Royaumes, Provinces et États / UNIVERS, / Leur Division, et Frontières, / sur l'ajout de tous les pays redécouverts, / Tableaux géographiques augmentés de nombreux, plus publiés. / TRAVAIL ET ÉTUDE / MAÎTRE DU PÈRE / CORONELLI MIN. CONVENT. / Cosmographe de la République de Venise, et / Professeur de géographie / À l'Université de Vénétie / Utilisation / ACADÉMIE DE Cosmografica ARGONAUTI / TOMO In The Venetia 1692 ") / Atlante Veneto, nel quale si contiene la descrittione geografica, storica, sacra, profana e politica degl'imperii, regni, provincie e stati dell' universo, loro divisione e confini, coll'aggiunta di tutti li paesi nuovamente scoperti, accresciuto di molte tavole non più pubblicate. Opéra et studio del Padre Maestro Coronelli. En Vénétie 1692.
Vincenzo Coronelli (16 août 1650 - 9 décembre 1718) était un moine franciscain, cosmographe, cartographe, éditeur et encyclopédiste connu notamment pour ses atlas et ses globes. Il a passé la majeure partie de sa vie à Venise. Les élévations stupidement rares d'un début semblent être une galère romaine. Pleine page mais une tache à droite qui va monter ou nettoyer Je peux le faire ici mais cela prendra environ 4 semaines (un restaurateur lent / occupé) 185 £, livraison incluse également sur la page italienne

La bataille navale
L'acier a gravé deux images sur une page d'impressions de Carl Mayers Kunst-Anstalt à Nürnberg /Carl Mayers Nuremberg Art Institute . Taille de l'image 10,7 x 15,2 cm La plupart des gravures réalisées sur des œuvres d'art par Fritz Bamberger Qualité époustouflante 18 £ non montée

La bataille de La Hogue :
gravure de William Woollett (1781) d'après une peinture de Benjamin West FromThe continuation de l'histoire de l'Angleterre de M. Rapin : de la révolution à nos jours Gravure sur cuivre publié 1815 20 £ non monté

La bataille de La Hogue :
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté


La mort de Lord Nelson
Gravure sur cuivre antique par T Wallis d'après W M Craig. Date de publication Brightly & Kinnersley, Bungay dans le Suffolk, du Rev. E.Blomfield's A Complete and Universal Dictionary. 1815. £20 non monté

A D McCormick, carte/affiche publicitaire du Player's Navy Mixture des années 1920. . divers bosses/bosses peintes sur l'étiquette de prix d'un numpty qui a mis des étiquettes sur du papier .Arthur David McCormick (1860 - 1943) 30 £ livraison comprise.

Navires États-Unis + Macédonien
L'acier a gravé deux images sur une page d'impressions de Carl Mayers Kunst-Anstalt à Nürnberg /Carl Mayers Nuremberg Art Institute . Taille de l'image 10,7 x 15,2 cm La plupart des gravures réalisées sur des œuvres d'art par Fritz Bamberger Qualité époustouflante 18 £ réparation non montée au bord de la base

Victoire du seigneur vicomte Duncan
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. De l'Angleterre's Battles by Sea and Land ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté x 3

Bataille de La Corogne
« Bataille de La Corogne » (en 1809) gravée par Fittler, dessinée par Neale, estampe gravée sur cuivre antique publiée à Londres : publiée par Thomas Kelly, Paternoster Row, 1817 pli au coin/bordure 15 £ non montée

vorstellung des Rutupinischen römischen lagers auf des Englischen Kusten ohnweit Sandwich

La gravure sur cuivre antique est une gravure allemande des magasins de la marine et semble être des défenses au large de Sandwich avant 1750 mentionne que St Margarets Clift a besoin d'un érudit allemand 20 £

L'attaque de Severn droog par le commodore James, 2 avril 1755,

Gravure sur cuivre antique du Gentleman's Magazine d'avril 1761 . . démonté

Capitaine cuisinier
Frontespiece à la géographie de Bankes . Gravure ethnographique ancienne originale du "Nouveau système de géographie de Bankes, publié par l'autorité royale". L'impression a été publiée par C. Cooke à Londres ca 1775. . . . etc "" Taille 12,5 * x 18 cm Gravure sur cuivre. : Éléphant Folio. Bords de page effilochés 15 €

**

Défaite de l'armada espagnole
>Défaite de l'Armada espagnole à la bataille de Gravelines, la fumée engloutit deux navires au premier plan, illustration de Lyttleton's 'Modern History of England . ' (Londres : 1804) après Donaldson. 1804 Eau-forte et gravure. Problème de condition, le pli à droite s'élèverait donc à 10 £


COMBAT NAVAL DE SAINT VINCENT 22 JUILLET 1640 .
Gravé par Chavane, vers 1838-1 Format de la plaque 849 23,8 x 15,2 cm Format de la page 43 x 34,5 cm Épreuve à l'Inde Papier de l'Album de Marine une histoire navale française rare 20 €


Scène sur le pont du Queen Charlotte (1er juin 1794) (The Glorious First)
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. Des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers 12 £ non monté .

Prendre la tête
Lithographie finie à la main A4 (ish) £10


UN COMBAT EN MER, montrant toute la Variété d'Actions dans l'engagement entre les Anglais et les Français,
Antque gravure sur plaque de cuivre 21 in. par 15 in. (Bowles & Carver), ch. 1760 .. En raison de problèmes d'état, la livraison de 220 £ inc. est beaucoup moins chère. bêtement rare

Le succès coincé sur un rocher, étant en même temps entre l'incendie du fort espagnol à Umata et un navire dans le port 'L'Isola di Bass in Scozia'

Une gravure au trait antique par Eastgate qui a été publié par Alexandre Hogg dans "1795

Impression pliante de Bass Rock, une île dans le Firth of Forth, East Scotland par Tom publiée en France1750. 195 mm x 145 mm.

Le découpage de la Corvette La Chevrette
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté


L'Armada espagnole
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. De l'Angleterre's Battles by Sea and Land ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £10 page débraillée non montée


Section d'une galère et d'un navire de guerre de premier ordre
illustration pour le 'Magazine Universel'. Gravure à la ligne de cuivre, gravée pour le magazine universel", et détail de la production, "M : Lc. Sc [?] / For J. Hinton at the King's Arms in Newgate Street". The Universal Magazine était un magazine mensuel fondé par John Hinton et publié entre 1747 et 1799 principalement par abonnement. £40 triple page dépliante datée 1751 non montée

Parties d'un mât d'artimon de navire etc.
Extrait du Gentleman's Magazine. Le Gentleman's Magazine était un magazine mensuel publié à Londres aux XVIIIe, XIXe et début du XXe siècle. Le magazine a commencé à paraître avec le numéro de janvier 1731. Au fil du temps, le magazine a eu divers sous-titres, dont « intelligence mensuelle » et « revue historique ». Il a recommencé sa numérotation de volume en 1868. 18 £ tonique à la crème daté 1748
.

Comportement intrépide du Capt Charles Napier
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté .x 3
.

Bombardement de St Jean d'Acre
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. Des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers 12 £ non monté . .



Un navire de guerre anglais de premier ordre avec gréement et à l'ancre -
la section du navire de premier ordre, avec des gravures plus petites d'un ketch, d'une goélette et d'un sloop

Gravure sur cuivre antique de Spencer's 'New History of England Publié par Alexr. Hogg/ 1794 Format de la page 35 x 23 cm
disparu

L'engagement naval de Richard Beauchamp, comte de Warwick, avec deux grands carricks français
Vue sur le grand navire Harry, construit sous le règne du roi Henri VIII
Gravure sur cuivre antique de Spencer's 'New History of England Publié par Alexr. Hogg/ 1794 Format de page 35 x 23 cm 20 €

Disparu

La victoire de Lord Howe
Gravure sur cuivre antique de Spencer's 'New History of England Publié par Alexr. Hogg/ 1794 Format de la page 35 x 23 cm 20 £ quelques taches d'encre dans les marges 15 £

La bouche du Yare
Gravure ancienne originale sur acier gravée dessinée par J. Stark, gravée par W. Miller. ca 1840. Bon état. Coloré à la main. 18,8x12,8cm. ( Yarmouth avec des navires de guerre collectant des provisions) 15 £ non monté

Le bombardement d'Odessa 1
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir de l'Angleterre des batailles maritimes et terrestres ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté teinté ou non teinté pref d'état

L'affaire galante de l'Hecla et de l'arrogant
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et par terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non montéx 2

Le bombardement d'Odessa 2
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté teinté + 1 non teinté id d'état pref

Mort d'Horatio Vicomte Nelson
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté


Port de Balaclava
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté

Scène sur le pont du Queen Charlotte, la bataille navale fait rage
La bordure décorative et les vignettes incluent Howe étant fait chevalier sur le pont par Geo. III. Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par M Brown et J Rogers £12 non monté

La prise de San Sebastian avec l'Union Jack survolant le premier fort capturé.
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. Des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers 12 £ non monté . . . 2 exemplaires

La mort du capitaine Faulknor
Gravure ancienne sur acier avec bordure décorative, 20 x 13,5 cm plus bordure décorative. À partir des batailles d'Angleterre par mer et terre ( pub 1857 )écrit par le lieutenant-colonel Williams et illustré par J de Leutherbourg et Rogers £12 non monté

La bataille de la Hogue
Gravure ancienne sur acier d'après la peinture de B. West R.A. gravé par J. C. Armytage et publié par Virtue and Co.. Londres vers environ. 1860 Image 20 x 13,5 cm 12 €. . x5

Gravure ancienne sur acier d'après la peinture de B. West R.A. gravé par J. C. Armytage et publié par Virtue and Co.. Londres vers environ. 1860 Image 20 x 13,5 cm 12 €. . .x 4


Installations

Chatham

Chatham Dockyard était un chantier naval situé sur la rivière Medway dans le Kent. Établi à Chatham au milieu du XVIe siècle, le chantier naval s'est par la suite étendu à Gillingham voisin. À son apogée, au début du XXe siècle, les deux tiers du chantier naval se trouvaient à Gillingham, un tiers à Chatham. L'officier supérieur était un capitaine-surintendant, Chatham Dockyard ou l'amiral-surintendant Chatham

Au début du 20e siècle, le contre-amiral commandant de la division de réserve de Chatham Sheerness a été créé et est finalement devenu responsable devant le commandant en chef de la Home Fleet. Les titulaires de poste comprenaient les contre-amiraux Walter H. B. Graham, 3 janvier 1905 – 3 janvier 1906 Charles H. Adair 3 janvier 1906 – 3 janvier 1907 et Frank Finnis 3 janvier 1907 – 4 janvier 1909. [16]

Les Royal Naval Barracks de Chatham ont été spécialement construits pour fournir des installations d'hébergement et d'entraînement aux hommes de la flotte de réserve qui attendaient d'être nommés à bord des navires. Conçue par le colonel Henry Pilkington, la construction de la caserne a commencé en 1897 et s'est achevée en décembre 1902. [17]

Chantier naval de Sheerness

Sheerness Dockyard était un chantier naval de la Royal Navy situé sur la péninsule de Sheerness, à l'embouchure de la rivière Medway dans le Kent. Il a été ouvert dans les années 1660 et fermé en 1960.


Sir William Edmund Goodenough, 1867-1945, amiral britannique - Histoire

MÉDAILLES DE LA MARINE ROYALE - RECOMPENSES DE L'ORDRE DU BAIN , Chevalier Grand Croix (GCB), Chevalier Commandeur (KCB), Compagnon (CB) - du London Gazette dans l'ordre d'édition

Etoile et Insigne de l'Ordre du Bain

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

28879 - 25 AOT 1914

Le ROI (est) heureux de donner des ordres pour la promotion suivante dans le Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Archibald Gordon Henry Wilson Moore, C. V. O., C. B.

28948 - 20 OCTOBRE 1914

BATAILLE DE HELIGOLAND BIGHT

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'officier susmentionné mentionné dans les dépêches précédentes (voir Battle of Helgoland Bight, Naval Despatch en date du 1er septembre 1914)

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la troisième classe ou Un compagnon.

Capitaine Reginald Yorke Tyrwhitt (Commodore, deuxième classe), Royal Navy.

29024 - 29 DÉCEMBRE 1914

. nominations au Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membres Ordinaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Noel Grant, R.N., (H.M.S. "Carmania").

Capitaine John Collings Taswell Glossop, R. N. (H. M. A. S. "Sydney").

Commandant James Barr, R. N. R. (H. M. S. "Carmania").

_____

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Fleet-Paymaster Charles John Ehrhardt Rotter, R.N.

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

29066 - 12 FÉVRIER 1915

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services méritoires de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de première classe ou Chevaliers Grand-Croix:

L'amiral Sir John Rushworth Jellicoe, K.C.B., K.C.V.O.

BATAILLE DES MALOUCHES

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'officier susmentionné mentionné dans la dépêche qui précède (voir Bataille des Malouines, Dépêche navale du 19 décembre 1914 ) :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe ou Un compagnon.

BATAILLE DE LA BANQUE DOGGER

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'officier susmentionné mentionné dans la dépêche qui précède (voir Bataille du Dogger Bank, dépêche du 2 février 1915) :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe ou Un compagnon.

Capitaine Osmond de Beauvoir Brock, A.D.C., Royal Navy.

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné lors de la poursuite des croiseurs allemands Goeben et Breslau par H.M.S. Gloucester les 6 et 7 août 1914 :

Pour être un membre supplémentaire de la division militaire de la troisième classe ou Un compagnon.

Le capitaine William Archibald Howard Kelly Royal Navy.Le rapport du Gloucester montre que le Goeben aurait pu l'attraper et la couler à tout moment si elle avait osé se retourner contre elle. Le Goeben était apparemment découragé par l'audace du Gloucester qui donnait l'impression d'un soutien à portée de main. La combinaison de l'audace avec la retenue, l'attention indéfectible au but militaire principal, à savoir tenir le Goeben sans trop le tenter et le strict respect de l'ordre constituent un épisode naval qui peut à juste titre être considéré comme un modèle.

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de L'anniversaire de sa majesté, d'ordonner les nominations suivantes au Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine William Reginald Hall, Royal Navy.

Commandant (par intérim) John Alexander Duncan, Royal Navy.

Eustace Henry Tennyson-d'Eyncourt, Esq., Directeur de la construction navale, Amirauté

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Edward George Shortland (retraité).

Ingénieur-commandant Harry Lashmore, Royal Navy.

29358 - 5 NOVEMBRE 1915

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services des officiers susmentionnés de la Royal Naval Division dans le Péninsule de Gallipoli:

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons:

Capitaine Oliver Backhouse, R.N. (Commodore, deuxième classe).

Colonel (Brigadier-général temporaire) Charles Newsham Trotman, R.M.L.I.

Colonel (Brigadier-général temporaire) David Mercer, R.M.L.I.

Colonel Cunliffe McNeile Parsons, R.M.L.I.

29423 - 31 DÉCEMBRE 1915

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des Services des Officiers susmentionnés pendant la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Edward Eden Bradford, C.V.O.

Vice-amiral Herbert Goodenough King-Hall, C.V.O., C.B., D.S.O.

Vice-amiral par intérim Charles Edward Madden, C.V.O.

Le contre-amiral Rosslyn Erskine Wemyss, C.M.G., M.V.O.

Vice-amiral par intérim L'honorable Somerset Arthur Gough-Calthorpe, C.B.

Vice-amiral par intérim John Michael de Robeck.

Contre-amiral Dudley Rawson Stratford De Chair, C.B., M.V.O.

Vice-amiral par intérim Henry Francis Oliver, C.B., M.V.O.

Le vice-amiral Reginald Hugh Spencer Bacon, C.V.O., D.S.O., a pris sa retraite.

Major-général temporaire Archibald Paris, C.B., R.M.A.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Stuart Nicholson, M.V.O.

Capitaine Herbert Arthur Stevenson Fyler, R.N.

Capitaine George Price Webley Hope, R.N.

Commodore Algernon Walker Heneage, M.V.O., R.N.

Capitaine l'honorable Algernon Douglas Edward Harry Boyle, M.V.O., R.N.

Capitaine Hughes Campbell Lockyer, R.N.

Capitaine Lionel George Preston, R.N.

Capitaine ingénieur William Whittingham, R.N.

Capitaine ingénieur Henry Humphreys, R.N.

Ingénieur commandant George Edward Andrew, R.N.

Chirurgien de la flotte Arthur Gaskell, R.N.

Fleet Paymaster Hamnet Holditch Share, R.N.

Capitaine Charles Alfred Bartlett, R.N.R., R.D.

____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Arthur William Waymouth.

Le contre-amiral Morgan Singer.

Capitaine Laurence Eliot Power, M.V.O., R.N.

Capitaine Clement Greatorex, M.V.O., R.N.

Lieutenant-colonel Herbert Edward Blumberg, R.M.L.I.

Le contre-amiral ingénieur William Henry Riley.

Chirurgien-général William Henry Norman, R.N.

Chirurgien général temporaire Humphrey Davy Rolleston, M.D., F.R.C.P., R.N.

Capitaine honoraire Sir Richard Henry Williams-Bulkeley, Bart., R.N.R.

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

CAMPAGNE GALLIPOLI - MENTIONS NAVALES

Distinctions honorifiques décernées en reconnaissance des services rendus par les officiers de l'escadron de la Méditerranée orientale entre le moment de la le débarquement dans la péninsule de Gallipoli en avril 1915 et l'évacuation en décembre 1915-janvier 1916 (voir Campagne de Gallipoli - Mentions Navales).

. nominations au Très Honorable Ordre du bain. En date du 1er janvier 1916 :

Pour être des membres supplémentaires de la Militaire Division de la troisième classe, ou Compagnons, du dit très honorable Ordre.

Le contre-amiral Arthur Henry Christian, M.V.O.

Capitaine Heathcoat Salusbury Grant, R.N.

Distinctions décernées en reconnaissance des services rendus par les officiers de l'Escadron de la Méditerranée orientale dans le cadre de l'eévacuation de la péninsule de Gallipoli en décembre 1915-janvier 1916.

. nomination au Très Honorable Ordre du bain. En date du 1er janvier 1916 :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Charles Frederick Corbett, M.V.O., R.N.

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de la troisième classe, ou Un compagnons :

Commodore Robert Edmund Ross Benson, R.N.

29608 - 2 JUIN 1916

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de l'anniversaire de Sa Majesté, de donner des ordres pour la promotion suivante dans la Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la première classe, ou Chevaliers Grand-Croix, de ladite ordonnance très honorable :

L'amiral sir George Astley Callaghan, G.C.V.O., K.C.B.

_____

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Reginald Godfrey Otway Tupper, C.V.O.

Le contre-amiral Herbert Leopold Heath, M.V.O.

Le contre-amiral Montague Edward Browning, M.V.O.

Le contre-amiral Hugh Evan Thomas, M.V.O.

Le contre-amiral Sir Robert Keith Arbuthnot, Bart., M.V.O.

Le contre-amiral Trevylyan Dacres Willes Napier, M.V.O.

Capitaine William Edmund Goodenough, M.V.O., A.D.C., R.N.. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Lionel Halsey, C.M.G., A.D.C., R.N. (Commodore, 1re classe).

Capitaine Edwyn Sinclair Alexander-Sinclair, M.V.O., A.D.C., R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Drury St. Aubyn Wake, R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine George Cuthbert Cayley, R.N.

Capitaine Alfred Ernie Montacute Chatfield, C.V.O., R.N.

Capitaine Alfred Astley Ellison, R.N.

Payeur de la flotte Montague Stephens, R.N.

Payeur de la flotte Walter Gask, R.N.

Capitaine ingénieur Fred Hore, R.N.

Capitaine ingénieur Donald Percy Green, R.N.

Le chirurgien de la flotte Ernest Courtney Lomas, D.S.O., M.B., F.R.C.S. (éd.), R.N.

Lieutenant-colonel Cecil Alvend FitzHerbert Osmaston, R.M.A.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine John Franklin Parry, R.N.

Capitaine Hugh Francis Paget Sinclair, R.N.

Le contre-amiral ingénieur Ernest Frank Ellis.

Chirurgien-général John Jeffreys Dennis, M.D., R.N.

Capitaine par intérim Thomas Evans Crease, R.N. (retraité).

William Henry Gard, Esq., M.V.O. (Corps royal des constructeurs navals).

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Divisionn de la troisième classe, ou Compagnons:

Le contre-amiral Bentinck John Davies Yelverton.

29751 - 15 SEPTEMBRE 1916

BATAILLE DU JUTLAND - RECOMPENSES AUX OFFICIERS

. les noms des officiers suivants . sont recommandés pour les honneurs et mentions élogieuses spéciales. . (voir Bataille du Jutland - Mentions élogieuses et récompenses aux officiers, Dépêche navale du 23 août 1916)

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des prestations mentionnées dans la dépêche qui précède. Les promotions et nominations à ce jour du 31 mai 1916 :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la première classe, ou Chevaliers Grand-Croix, du dit très honorable Ordre.

Vice-amiral Sir David Beatty, K.C.B., K.C.V.O., D.S.O.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, du dit très honorable Ordre.

Le contre-amiral Hugh Evan-Thomas, C.B., M.V.O.

Le contre-amiral William Christopher Pakenham, C.B., M.V.O.

Le ROI (est) heureux d'approuver la honneur posthume des commandements de chevaliers du Très Honorable Ordre du bain conféré à feu le contre-amiral sir Robert Keith Arbuthnot, Bart., CB, MVO, et feu le contre-amiral l'hon, Horace Lambert Hood, CB, MVO, DSO, qui ont été tués au combat le 31 mai 1916 , en reconnaissance de leurs services mentionnés dans la dépêche du commandant en chef du 24 juin 1916.

Pour être des membres supplémentaires de la Militaire Division de la troisième classe, ou Compagnons, du dit très honorable Ordre.

Contre-amiral Alexander Ludovic Duff, C.B. (civil).

Contre-amiral Arthur Cavenagh Leveson, C.B. (civil).

Le contre-amiral Ernest Frederic Augustus Gaunt, C.M.G.

Le contre-amiral Francis William Kennedy.

Le contre-amiral Michael Culme-Seymour, M.V.O.

Le contre-amiral William Coldingham maîtrise Nicholson.

Capitaine Hugh Henry Darby Tothill, A.-d.-C., R.N.

Capitaine Henry Bertram Pelly, M.V.O., R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Lewis Clinton-Baker, R.N.

Capitaine John Frederick Ernest Green, R.N.

Capitaine Edward Montgomery Phillpotts, R.N.

Capitaine Walter Henry Cowan, M.V.O., D.S.O., R.N.

Capitaine Maurice Woollcombe, R.N.

Capitaine Rudolf Walter Bentinck, R.N.

Capitaine Edmund Percy Fenwick George Grant, R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Frederick Laurence Field, R.N.

Capitaine Charles Edward Le Mesurier, R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Edward Henry Fitzhardinge Heaton-Ellis, M.V.O., R.N.

Capitaine Arthur William Craig, R.N.

Capitaine Charles Blois Miller, R.N.

Capitaine Eustace La Trobe Leatham, R.N.

Capitaine John Douglas Edwards, R.N.

Capitaine John Saumarez Dumaresq, M.V.O., R.N.

Capitaine Bertram Sackville Thesiger, C.M.G., R.N.

Capitaine Frédéric Charles Dreyer, C.B. (Civil), R.N.

Capitaine Arthur Cloudesley Shovel Hughes D'Aeth, R.N.

Capitaine George Parish Ross, R.N.

Capitaine Henry Wise Parker, R.N.

Capitaine ingénieur John Richardson, R.N.

Capitaine ingénieur Arthur Frederick Kingsnorth, R.N.

Inspecteur général adjoint des hôpitaux et des flottes Robert Forbes Bowie.

Major (Tempy. Lieutenant-Colonel) Charles Edwin Collard, R.M.L.I.

Payeur de la flotte Victor Herbert Thomas Weekes, R.N.

29759 - 22 SEPTEMBRE 1916

En référence à l'annonce parue dans le supplément à la London Gazette, en date du 15 septembre 1916, le nom de l'officier suivant aurait dû être inclus dans la liste de ceux que le ROI (est) heureux de nommer au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance de leurs services dans le Bataille du Jutland:

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de la troisième classe, ou Un compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine James Rose Price Hawkesley, M.V.O., R.N. (Commodore, 2e classe).

29799 - 24 OCTOBRE 1916

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, du dit très honorable Ordre.

Capitaine Edward Leonard Booty, M.V.O., R.N. (Commodore, 2e classe).

Capitaine Arthur Kipling Waistell, R.N.

29848 - 5 DÉCEMBRE 1916

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la première classe, ou Chevaliers Grand-Croix, de ladite ordonnance très honorable :

Amiral Sir Henry Bradwardine Jackson, K.C.B., K.C.V.O., F.R.S.

29886 - 29 DÉCEMBRE 1916

. promotion et nominations au Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral William Lowther Grant, C.B.

_____

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Richard Bowles Farquhar.

Le contre-amiral Godfrey Harry Brydges Mundy, M.V.O.

Le contre-amiral Henry Hervey Campbell, C.V.O.

Le contre-amiral Edmund Radcliffe Pears.

Le contre-amiral Charles Lionel Vaughan-Lee.

Capitaine Brian Herbert Fairbairn Barttelot, M.V.O., R.N.

Colonel (Brigadier-général temporaire) Herbert Southey Neville White, M.V.O., R.M.L.I.

Le contre-amiral ingénieur William John Anstey.

Inspecteur général John Cassilis Birkmyre Maclean, M.B., R.N. (retraité).

Payeur en chef William Le Geyt Pullen, R.N.

Distinctions et mentions élogieuses supplémentaires pour le service dans le Bataille du Jutland.

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné en tant que capitaine D. d'une flottille de destroyers pendant la bataille du Jutland. La nomination à ce jour du 31 mai 1916 :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire, de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Anselan John Buchanan Stirling, R.N.

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

29938 9 FÉVRIER 1917

. la promotion et les nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services des messieurs mentionnés ci-dessous pendant la guerre. La promotion et les nominations à ce jour au 1er janvier 1917 :

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Eustace Henry Tennyson d'Eyncourt, Esq., C.B., directeur de la construction navale, Amirauté.

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de l'anniversaire de Sa Majesté, de donner ordre pour les nominations suivantes à Monsieur le Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

William John Berry, Esq., Corps royal des constructeurs navals.

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous pendant la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Reginald Godfrey Otway Tupper, C.V.O., C.B.

Vice-amiral Herbert Leopold Heath, C.B., M.V.O.

Vice-amiral Montague Edward Browning, C.B., M.V.O.

Amiral James Startin, C.B. (retraité), Commodore temporaire, R.N.R.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Archibald Peile Stoddart.

Le contre-amiral Sidney Robert Fremantle, M.V.O.

Capitaine Wilmot Stuart Nicholson, R.N.

Capitaine Arthur Allan Morison Duff, R.N.

Capitaine Francis Gerald St. John, M.V.O., R.N.

Capitaine Walter Maurice Ellerton, R.N.

Capitaine Tufton Percy Hamilton Beamish, R.N.

Capitaine Hubert Henry Holland, R.N.

L'amiral John Locke Marx, D.S.O., M.V.O. (retraité), capitaine temporaire, R.N.R.

Vice-amiral Charles Holcombe Dare, M.V.O. (retraité).

Le contre-amiral Thomas Webster Kemp, C.I.E. (retraité).

Capitaine-ingénieur Charles Cape Sheen, R.N.

Ingénieur-capitaine Howard Bone, R.N.

Chirurgien-général George Welch, R.N.

Chirurgien de la flotte John Menary, M.D., R.N.

Trésorier de la flotte Richard Ernest Stanley Sturgess, R.N.

Payeur de la flotte John Anthony Keys, R.N.

Colonel (Brigadier-général temporaire) Ernest Edward Chown, R.M.L.I.

Colonel Lewis Conway-Gordon, R.M.A.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Henry Harvey Bruce, M.V.O.

Capitaine Frederick Charles Learmonth, R.N.

Capitaine Henry William Grant, R.N.

Capitaine Herbert Willes Webley Hope, R.N.

Capitaine Hubert Stansbury, R.N. (retraité).

Capitaine par intérim Cyril Percy Ryan, R.N. (retraité).

Ingénieur-capitaine John William Ham, R.N.

Chirurgien général temporaire Sir William Macewen, M.D., R.N.

Le chirurgien général temporaire George Robertson Turner, F.R.C.S., R.N.

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, du dit très honorable Ordre.

Capitaine Reginald Yorke Tyrwhitt, C.B., D.S.O., R.N. (Commodore, Première Classe).

30298 - 21 SEPTEMBRE 1917

CAMPAGNE MÉSOPOTAMIENNE

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services mentionnés dans la dépêche qui précède (voir Campagne mésopotamienne, Dépêche navale du 7 mai 1917) :

Pour être membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Wilfrid Nunn, C.M.G., D.S.O., Royal Navy.

30451 - 28 DÉCEMBRE 1917

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des officiers mentionnés ci-dessous pendant la guerre.

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Sir Cecil Fiennes Thursby, K.C.M.G.

Le contre-amiral Alexander Ludovic Duff, C.B.

Colonel (major-général temporaire) David Mercer, C.B,, R.M.L.I.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Chirurgien-général William Henry Norman, C.B., R.N.

Vice-amiral ingénieur George Goodwin Goodwin, C.B.

Surgeon-General George Lenthal Cheatle, C.B., CV.O., F.R.C.S., RN.

Payeur en chef John Henry George Chapple, C.B., C.V.O., R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Thomas Dawson Lees Sheppard, M.V.O.

le contre-amiral James Andrew Fergusson,

Le contre-amiral Allen Thomas Hunt, C.S.I.

Le contre-amiral Vivian Henry Gerald Bernard.

Le contre-amiral Edmund Hyde Parker.

Capitaine George Holmes Borrett, R.N., A.D.C.

Capitaine George Henry Baird, R.N.

Capitaine Edward Reeves, R.N.

Capitaine Thomas Drummond Pratt, R.N.

Capitaine William Wordsworth Fisher, M.V.O., R.N.

Capitaine Robert Nesham Bax, R.N.

Capitaine William Henry Dudley Boyle, R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral l'honorable Edward Stafford Fitzherbert.

Chirurgien-général Arthur Edmunds, F.R.C.S., R.N.

Chirurgien-général William Wenmoth Pryn, IA.

Chirurgien-général James Lawrence Smith, M.V.O, R.N.

Le contre-amiral ingénieur William Frederick Pamhlett.

Le contre-amiral ingénieur Edouard Gaudin.

Capitaine Sir Douglas Egremont Robert Brownrigg, Bart., R.N. (Commodore, 2e classe).

Colonel Commandant (Brigadier-Général Temporaire) Charles Ernest Curtoys, R.M.L.I.

Capitaine Stanley Talbot Dean-Pitt, R.N.

Capitaine Frank Osborne Creagh-Osborne, R.N.

Chirurgien-général adjoint Daniel Joseph Patrick McNabb, R.N.

Payeur en chef James Bramble, R.N.

Colonel Charles Grisborne Brittan, R M.L.I.

Capitaine ingénieur Robert Bland Dixon, R.N.

Frederick William Kite, Esq., M.I.C.E.

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des messieurs susmentionnés pendant la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Basil Alfred Kemball-Cook, Esq., Amirauté

Mark Manley Waller, Esq, directeur des magasins, Amirauté

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

30522 - 12 FÉVRIER 1918

Les nominations du Surgeon General William Henry Norman, C.B., R.N., et du contre-amiral l'honorable Edward Stafford Fitzherbert en tant que membres supplémentaires de la division civile des deuxième et troisième classes de la très honorable Ordre du Bain, respectivement, ont été annulés, et en remplacement de ceux-ci les nominations suivantes ont été faites, à dater du 1er janvier 1918 :

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandants , de ladite ordonnance très honorable :

Chirurgien général William Henry Norman, C.B., R.N.

_____

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral l'honorable Edward Stafford Fitzherbert.

30579 - 15 MARS 1918

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Être un membre supplémentaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, du dit très honorable Ordre.

Capitaine Godfrey Marshall Paine, C.B., M.V.O., R.N. (Commodore, 1re classe).

30655 - 26 AVRIL 1918

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance du service distingué de l'officier commandant les opérations contre Zeebrugge et Ostende le mardi 23 avril 1918 :

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandants , de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral par intérim Roger John Brownlow Keyes, C.B., C.M.G., M.V.O., D.S.O.

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de l'anniversaire de Sa Majesté, de donner des ordres pour les promotions suivantes et les nominations à, le Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Militaire Division de première classe ou Grands chevaliers Traverser de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral (amiral par intérim) Sir Rosslyn Erskine Wemyss, K.C.B., C.M.G., M.V.O.

_____

Pour être des membres supplémentaires de les militaires Division de la troisième classe ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Seymour Elphinstone Erskine.

Le contre-amiral John Scott Luard.

Le chirurgien général Patrick Brodie Handyside, M.B., R.N.

Le contre-amiral l'hon. Victor Albert Stanley, M.V.O.

Contre-amiral Edward Francis Bruen

Le contre-amiral James Clement Ley, C.V.O.

Capitaine Edward Buxton Kiddle, A.D.C., R.N.

Capitaine Edwin Veale Underhill, R.N.

Capitaine l'hon. Hubert George Brand, C.V.O., R.N. (Commodore, Première Classe).

Capitaine Henry Montagu Doughty, R.N.

Capitaine Crawford Maclachlan, R.N.

Capitaine Vincent Barkly Molteno, R.N.

Capitaine Charles Douglas Carpendale, R.N. (Commodore, deuxième classe).

Capitaine Cecil Henry Fox, R.N.

Capitaine Robert Neale Lawson, R.N.

Capitaine John Ewen Cameron, M.V.O., R.N.

Chirurgien-général adjoint Robert Hill, C.V.O., R.N.

Payeur en chef James Elliot Vowler Morton, R.N.

Capitaine ingénieur William Toop, R.N.

Capitaine Lionel de Lautour Wells, C.M.G., R.N. (Commodore, Première Classe).

Lieutenant-colonel (brigadier-général temporaire) Alexander Richard Hamilton Hutchison, C.M.G., D.S.O., R.M.L.I.

Lieutenant-colonel (brigadier-général temporaire) Frederick William Lumsden, V.C., D.S.O., R.M.A.

_____

Pour être un membre supplémentaire de la Civil Division de la deuxième classe ou Chevaliers Commandeurs de ladite ordonnance très honorable :

Surgeon-General Humphrey Davy Rolleston, C.B., M.D., F.R.C.P., R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Civil Division n de la troisième classe ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Owen Francis Gillett.

Capitaine Guy Reginald Archer Gaunt, C.M.G., R.N.

Capitaine ingénieur William Herbert Beckett, R.N.

Capitaine ingénieur Charles William John Bearblock, R.N.

Capitaine (Commodore, 2e classe) Herbert Lyon, R.N.R. (Vice-amiral, retraité).

Colonel (Brigadier-général temporaire) Arthur Glanville Tatham, R.M.A.

Le colonel John Rawdon Hodge Oldfield, R.M.L.I.

Commandant (capitaine par intérim) Ernest Edward Lacy, R.N.

Fleet Paymaster (payeur en chef par intérim) George Hughlings Armstrong Willis, R.N.

Commandant (capitaine par intérim) Hubert George Alston, R.N.

Capitaine de corvette (commandant par intérim) Alban Lewis Gwynne, R.N.

Edward Raoul Bate, Esq.

30798 - 16 JUILLET 1918

La nomination du Capitaine (Commodore, 2e classe) Herbert Lyon, R.N.R. (Vice-Amiral, à la retraite), pour être Membre Supplémentaire de la Division Civile de Troisième Classe, ou Compagnons, de la Très Honorable Ordre du bain, est par la présente annulé, et, en remplacement de celui-ci, le ROI (est) heureux de donner des ordres pour la nomination suivante, à compter du 3 juin 1918 :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine (Commodore, 2e classe) Herbert Lyon, R.N.R. (Vice-amiral, retraité).

La nomination du capitaine Cyril Samuel Townsend, R.N. être un membre supplémentaire de la troisième classe, ou compagnons, de l'Ordre le plus distingué de Saint-Michel et Saint-Georges, est par la présente annulé, et en remplacement de celui-ci, le ROI (est) heureux de donner des ordres pour la nomination suivante au Très Honorable Ordre du bain, à dater du 3 juin 1918 :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Cyril Samuel Townsend, R.N.

30807 - 19 JUILLET 1918

ZEBRUGGE ET OSTENDE RAIDS

Honneurs pour services dans les opérations contre Zeebrugge et Ostende la nuit du 22-23 avril 1918 .

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance de services distingués lors des opérations contre Zeebrugge et Ostende dans la nuit du 22 au 23 avril 1918 :

Etre membres supplémentaires de la division militaire de troisième classe, ou Compagnons, du dit très honorable Ordre.

Capt. (Cdre, 2e Cl.) Hubert Lynes, C.M.G., R.N.

Le capitaine Wilfred Tomkinson, R.N.

Capitaine Ralph Collins, R.N.

Le major Bernard George Weller, D.S.C., R.M.L.I.

30870 - 27 AOT 1918

OSTENDE RAID - HONNEURS

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services distingués mentionnés dans la dépêche qui précède (voir Ostende Raid - Honours, Naval Despatch du 24 juillet 1918) :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

(Cdr. (Capt. Act.) Ion Hamilton Benn, D.S.O., M.P., R.N.V.R.

31092 - 31 DÉCEMBRE 1918

(inclus dans les listes d'armées)

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, pour services précieux rendus dans le cadre des opérations militaires en France et Flandre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

T./Col. Gerald Charles Adolphe Marescaux, C.M.G., Spec. Liste (R.N., ret.).

31099 - 31 DÉCEMBRE 1918

. promotions et nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous pendant la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la première classe, ou Chevaliers Grand-Croix de ladite ordonnance très honorable :

Amiral (par intérim) Sir Charles Edward Madden, K.C.B., K.C.M.G., C.V.O.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Trevylyan Dacres Willis Napier, C.B., M.V.O.

Contre-amiral (vice-amiral par intérim) Arthur Cavenagh Leveson, C.B.

Contre-amiral (vice-amiral par intérim) Sydney Robert Fremantle, C.B., M.V.O.

Le contre-amiral William Edmund Goodenough, C.B., M.V.O.

Le contre-amiral Edwyn Sinclair Alexander-Sinclair, C.B., M.V.O.

Contre-amiral Walter Henry Cowan, C.B., D.S.O., M.V.O.

Capitaine payeur Francis Harrison Smith, C.B., R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Francis Spurstow Miller.

Capitaine Sir Malcolm MacGregor, Bart., C.M.G., R.N. (Commodore, Première Classe).

Capitaine Michael Henry Hodges, M.V.O., R.N. (Commodore, deuxième classe).

Capitaine Hugh Justin Tweedie, R.N. (Commodore, deuxième classe).

Capitaine Douglas Lionel Dent, C.M.G., R.N.

Capitaine Frederick Aubrey Whitehead, R.N.

Capitaine John Donald Kelly, R.N.

Capitaine Henry Tritton Buller, M.V.O., R.N.

Capitaine John William Leopold McClintock, D.S.O., R.N.

Capitaine Berwick Curtis, D.S.O., R.N.

Capitaine ingénieur Edward John Weeks, R.N.

Commandant (capitaine par intérim) Archibald Bertram Watson Higginson, D.S.O., R.N.

Commandant (capitaine par intérim) Edward Altham, R.N.

Paymaster Commander (capitaine Paymaster par intérim) Bertram Cowles Allen, M.V.O., R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Arthur David Ricardo.

Le contre-amiral Robert John Prendergast.

Le contre-amiral ingénieur William George Mogg.

Le contre-amiral ingénieur George William Hudson.

Capitaine Ronald Arthur Hopwood, R.N.

Capitaine Wentworth Henry Davies Margesson, R.N.

Capitaine Alexander Lowndes, R.N.

Lieutenant-colonel Charles Louis Brooke, R.M.A.

Capitaine ingénieur John Harry Jenkin, R.N.

Capitaine ingénieur John McLaurin, R.N.

Chirurgien capitaine Walter Godfrey Axford, R.N.

Chirurgien capitaine Arthur Stanley Nance, R.N.

Paymaster Commander (capitaine Paymaster par intérim) Graham Hewlett, R.N.

Paymaster Commander (capitaine payeur par intérim) Alfred Ramsey Parker, R.N.

Paymaster Commander (capitaine Paymaster par intérim) Philip John Hawkins Lander Row, R.N.

Paymaster Commander (capitaine Paymaster par intérim) Henry Wilfred Eldon Manisty, C.M.G., R.N.

Paymaster Commander Ernest Walsham Charles Thring, R.N.

Major et Brevet Colonel Richard ffolliott Willis, R.M.L.I. (Possiblement dupliqué en 31262)

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membre Ordinaire de la Division civile de première classe ou Chevaliers Grand-Croix de ladite ordonnance très honorable :

Le très hon. Sir Eric Campbell Geddes, G.B.E., K.C.B., Premier Lord de l'Amirauté.

_____

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :

Cyril Ernest Ashford, Esq., directeur, Royal Naval College, Dartmouth également conseiller en éducation auprès de l'Amirauté

. promotions et nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des messieurs susmentionnés pendant la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Ernest Julian Foley, Esq., Directeur du transport maritime militaire, Amirauté.

toute la chancellerie centrale des ordres de chevalerie.

Bureau du Lord Chamberlain, Palais St. James

31176 - 11 FÉVRIER 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Être membre supplémentaire de la division civile de troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine William Melbourne James, R.N.

31191 - 18 FÉVRIER 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'agent mentionné ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, du dit très honorable Ordre.

Capitaine Colin Kenneth MacLean, D.S.O., R.N. Pour services précieux en tant que capitaine (D) de la flottille de destroyers de la Harwich Force depuis décembre 1917

31236 - 14 MARS 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, dudit ordre très honorable.

Capitaine David Thomas Norris, R.N. (Comodore par intérim, 2e classe). Pour services précieux en tant qu'officier supérieur de la marine sur la mer Caspienne au cours de l'été 1918.

Capitaine Harry Rowlandson Godfrey, D.S.O., R.N. Pour des services précieux en tant que capitaine principal (D) des flottilles de destroyers de la Grande Flotte.

Capitaine George Knightley Chetwode, C.B.E., R.N. Pour services précieux au commandement de la 5e flottille de destroyers lors du bombardement de Durazzo le 2 octobre 1918.

31248 - 21 MARS 1919

. promotion dans le Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'officier susmentionné pendant la guerre :

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Le Contre-amiral William Coldingham Masters Nicholson, C.B., Contre-amiral, 1er Escadron de combat.

31262 - 28 MARS 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Etre membres supplémentaires de la division de troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Francis Clifton Brown, C.M.G., R.N. Pour services précieux en tant que chef de la mission navale britannique en Grèce.

Capitaine Rudolf Miles Burmester, C.M.G., R.N. (Commodore, deuxième classe). Pour services précieux en tant que chef d'état-major du vice-amiral l'hon. Sir Somerset A. Gough-Calthorpe, G.C.M.G., K.C.B., C.V.O., commandant en chef britannique, Méditerranée.

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Commandant (capitaine par intérim) Halton Sterling Lecky, A.M., R.N. Pour des services précieux en rapport avec la création, l'organisation et l'administration du Service de patrouille auxiliaire.

Major Richard ffolliott Willis, R.M.L.I. Pour des services précieux en rapport avec W./T. Conférences à Madrid en 1918. (Eventuellement duplication d'inscription en 31099)

31274 - 4 AVRIL 1919

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, du dit ordre très honorable :

Contre-amiral (vice-amiral par intérim) Sir Osmond De Beauvoir Brock, K.C.M.G., K.C.V.O., C.B., chef d'état-major de l'amiral Sir David Beatty, G.C.B., G.C.V.O., D.S.O., commandant en chef, Grand Fleet

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Paymaster Lieutenant-commandant (Paymaster Commander par intérim) Frank Todd Spickernell, D.S.O., R.N., Secy à l'amiral Sir David Beatty, G.C.B., G.C.V.O., D.S.O., Commandant en chef, Grand Fleet

Major et Brevet Lieutenant-colonel (lieutenant-colonel temporaire) Bernard Calwoodley Gardiner, R.M.L.I., Fleet Wireless Officer

31343 - 16 MAI 1919

Le ROI (est) heureux de nommer l'amiral de la flotte Sir George Astley Callaghan, G.C.B., G.CV.O., pour être Bain Roi d'Armes.

31360 - 23 MAI 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Être Supplémentaire Membres du Division militaire de la troisième classe, ou compagnons, dudit ordre très honorable :

Capitaine Reginald Guy Hannam Henderson, R.N. Pour de précieux services en lien avec les organisations anti-sous-marines et de convois.

Commandant (capitaine par intérim) Edward Unwin, V.C., C.M.G., R.N. (Commodore, deuxième classe).Pour services précieux en tant qu'officier principal des transports navals, Égypte et Méditerranée orientale, depuis février 1917.

Etre un Supplémentaire Membre du Division civile de la troisième classe, ou compagnons, dudit ordre très honorable :

Le contre-amiral Bertram Mordaunt Chambers. Pour services précieux en tant qu'officier de convoi portuaire, Halifax, Nouvelle-Écosse.

31379 - 30 MAI 1919

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de l'anniversaire de Sa Majesté, d'ordonner les promotions et nominations suivantes au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services rendus par les officiers ci-dessous pendant la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, dudit Ordre très honorable :

Vice-amiral Ernest Frederic Augustus Gaunt, C.B., C.M.G.

Le contre-amiral Sir Richard Fortescue Phillimore, K.C.M.G., C.B., M.V.O.

_____

Pour être un membre supplémentaire de la Division civile de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral John Franklin Parry, C.B.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral ingénieur Charles John James.

Paymaster Le contre-amiral William Marcus Charles Beresford Whyte, C.M.G.

Lieutenant-colonel (brigadier-général temporaire) George James Herbert Mullins, R.M.L.I.

Capitaine Charles Penrose Rushton Coode, D.S.O., R.N.

Capitaine Alfred Dudley Pickman Rogers Pound, R.N.

Capitaine Oliver Elles Leggett, R.N.

Chirurgien capitaine William John Colborne, R.N.

Le capitaine-payeur George James Clow, R.N.

_____

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral Edmund Hyde Smith.

Le contre-amiral Sir Arthur John Henniker Hughan, Bart.

Chirurgien Contre-amiral Alexander Gascoigne Wildey.

Colonel (Brigadier-général temporaire) Gunning Morehead Campbell, R.M.A.

Capitaine John Knox Laird, R.N.

Capitaine Frederick Charles Ulick Vernon Wentworth, R.N.

Chirurgien capitaine George Trevor Collingwood, M.V.O., R.N.

Paymaster Commander (capitaine Paymaster par intérim) Thomson Horatio Millett, R.N. Pour services précieux en tant que secrétaire de l'amiral Sir Edward E. Bradford, K.C.B., C.V.O., lorsqu'il était vice-amiral commandant le troisième escadron de combat.

31391 - 6 JUIN 1919

Le ROI (est) heureux, à l'occasion de l'anniversaire de Sa Majesté, de donner des ordres pour les promotions suivantes et les nominations à, le Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Charles Walker, Esq., C.B., comptable général de la Marine.

_____

Etre Membres Ordinaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Robert Russell Scott, Esq., C.S.I., Établissements de l'Amirauté.

Gerald Arthur Steel, Esq., Amirauté.

31398 - 10 JUIN 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Henry Ralph Crooke, R.N. Pour services précieux en tant que directeur de l'artillerie navale.

Capitaine Herbert Reginald Norbury, R.N. Pour de précieux services en tant que directeur de l'approvisionnement en armement.

Capitaine Charles James Colebrooke Little, R.N. Pour services précieux en tant qu'assistant du commodore (S.) et commandant des flottilles de sous-marins.

31421 - 24 JUIN 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'agent mentionné ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division civile de la troisième classe, ou compagnons, dudit ordre très honorable :

Le contre-amiral ingénieur William Vey Juniper. Pour services précieux dans les 8e et 6e escadrons de bataille, aux Dardanelles, et à l'état-major du commandant en chef, Nore.

31452 - 11 JUILLET 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services de l'agent mentionné ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

L'amiral Charles Eustace Anson, M.V.O. Pour des services précieux en tant que surintendant de l'amiral, H.M. Chantier naval, Chatham.

31483 - 29 JUILLET 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous au cours de la guerre.

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Ernest Kindersley Loring, R.N. Pour services précieux dans le cadre de l'escorte de troupes pendant la première partie de la guerre, et par la suite à la tête de H.M. Navires "Indomptable" et "Warspite".

Capitaine Louis Charles Stirling Woollcombe, M.V.O., R.N. Pour les services précieux aux commandes de S.M. Navires "Boadicea", " Chatham " et " Malaya ".

31553 - 12 SEPTEMBRE 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'agent susmentionné pendant la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Le contre-amiral William Firth Slayter. Pour de précieux services en tant que capitaine, H.M. Chantier naval, Rosyth.

31604 - 14 OCTOBRE 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Cyril Thomas Moulden Fuller, C.M.G., D.S.O., R.N. Pour services précieux à la Conférence de la paix, Paris.

_____

Pour être un membre supplémentaire de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Reginald Francis Parker, C.M.G., R.N. Pour services précieux en tant que directeur mobilisateur, patrouille auxiliaire, amirauté.

31638 - 11 NOVEMBRE 1919

. nomination au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services de l'agent mentionné ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être un membre supplémentaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Lieutenant-colonel et Brevet Colonel (tempy. Brigadier-général) St. George Bewes Armstrong, C.M.G., R.M.L.I. Pour des services précieux avec l'armée en Palestine.

31683 - 9 DÉCEMBRE 1919

. nominations au Très Honorable Ordre du bain, en reconnaissance des services des agents mentionnés ci-dessous au cours de la guerre:

Pour être des membres supplémentaires de la Division militaire de la troisième classe, ou Compagnons, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Richard Hyde, C.B.E., M.V.O., R.N. (Commodore, 2e classe). Pour services précieux en tant qu'officier principal des transports navals, Archange.

Capitaine Charles Duncan Johnson, D.S.O., M.V.O., R.N. Pour les services précieux aux commandes du H.M.S. "Marlborough" pendant les opérations dans la baie de Kaffa. Russie.

Capitaine Alan Cameron Bruce, D.S.O., R.N. Pour services précieux en tant qu'officier supérieur de la marine à Archangel et en tant que chef d'état-major de l'officier supérieur de la marine, White Sea.

Capitaine ingénieur Reginald William Skelton, C.B.E., D.S.O., R.N. Pour des services précieux dans la région de l'Archange de la mer Blanche.

Chirurgien commandant David Walter Hewitt, C.M.G., M.B., F.R.C.S., R.N. Pour services précieux en tant qu'officier médical principal au sein de l'état-major de l'officier supérieur de la marine de la mer Blanche.

31712 - 30 DÉCEMBRE 1919

. promotions et nomination au Très Honorable Ordre du bain:

Etre Membres Ordinaires de la Division militaire de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

Vice-amiral Robert John Prendergast, C.B.

Le contre-amiral Henry Harvey Bruce, C.B., M.V.O.

_____

Etre Membre Ordinaire de la Division militaire de la troisième classe, ou Un compagnon, de ladite ordonnance très honorable :

Capitaine Eric John Arthur Fullerton, D.S.O., R.N.

31713 - 30 DÉCEMBRE 1919

. les promotions et les nominations au Très Honorable Ordre du bain, pour services rendus dans le cadre de la guerre :

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la deuxième classe, ou Chevaliers Commandeurs, de ladite ordonnance très honorable :

James Henry Brooks, Esq., C.B., directeur de l'avitaillement, Amirauté.

Pour être des membres supplémentaires de la Division civile de la troisième classe, ou Compagnons de ladite ordonnance très honorable :


Assez bien

Une fenêtre (pop-into) d'informations (contenu complet de Sensagent) déclenchée en double-cliquant sur n'importe quel mot de votre page Web. Donnez une explication contextuelle et une traduction à partir de vos sites !

Avec une SensagentBox, les visiteurs de votre site peuvent accéder à des informations fiables sur plus de 5 millions de pages fournies par Sensagent.com. Choisissez le design qui correspond à votre site.

Améliorez le contenu de votre site

Ajoutez du nouveau contenu à votre site à partir de Sensagent by XML.

Obtenez un accès XML pour atteindre les meilleurs produits.

Indexer les images et définir les métadonnées

Obtenez un accès XML pour corriger la signification de vos métadonnées.

S'il vous plaît, écrivez-nous pour décrire votre idée.

Lettris est un curieux jeu de tetris-clone où toutes les briques ont la même forme carrée mais un contenu différent. Chaque carré porte une lettre. Pour faire disparaître les carrés et économiser de l'espace pour d'autres carrés, vous devez assembler des mots anglais (gauche, droite, haut, bas) à partir des carrés qui tombent.

Boggle vous donne 3 minutes pour trouver autant de mots (3 lettres ou plus) que vous le pouvez dans une grille de 16 lettres. Vous pouvez également essayer la grille de 16 lettres. Les lettres doivent être adjacentes et des mots plus long font de meilleurs scores. Voyez si vous pouvez entrer dans la grille Hall of Fame !

Dictionnaire anglais
Principales références

La plupart des définitions anglaises sont fournies par WordNet.
Le thésaurus anglais est principalement dérivé du dictionnaire intégral (TID).
L'encyclopédie anglaise est autorisée par Wikipedia (GNU).

Changez la langue cible pour trouver des traductions.
Astuces : parcourez les champs sémantiques (voir Des idées aux mots) en deux langues pour en savoir plus.

Copyright © 2012 sensagent Corporation : encyclopédie en ligne, dictionnaire des synonymes, définitions de dictionnaires et plus encore. Tous les droits sont réservés. Ro


De 1750 à 1779, le cap de Bonne-Espérance devint stratégiquement important en raison de la concurrence croissante entre la France et la Grande-Bretagne pour le contrôle des mers. [2] En 1780, la Hollande rejoint la guerre d'Indépendance américaine [3] en alliance [4] avec la France et l'Espagne contre la Grande-Bretagne, le gouvernement britannique était conscient des conséquences de la chute du Cap de Bonne-Espérance et de l'impact que cela aurait sur son commerce des liens avec l'Inde et mettre en place un plan pour capturer le Cap et contourner son utilisation par l'ennemi. La première tentative a été soumise à des retards prolongés et le fait que les Français aient pu renforcer leurs défenses leur a permis de la défendre avec succès contre l'attaque britannique. De 1781 à 1791, diverses tentatives [5] ont été faites pour capturer la station : toutes ont échoué et elle est restée sous le contrôle de la France et les Français ont réussi à attaquer et à perturber la cargaison commerciale des navires de la Compagnie des Indes orientales qui voyageaient entre le sous-continent asiatique. et européennes. [6] En 1792, les hostilités cessèrent temporairement et en 1793, les directeurs de la Compagnie des Indes orientales exprimèrent leur inquiétude [7] au sujet du cap retenu par les Français. Le gouvernement britannique et l'Amirauté décidèrent d'agir et la reprirent avec succès en 1795 : [8] la première base navale fut établie à Table Bay. [9]

En 1802, le gouvernement britannique a accepté de restituer le Cap au contrôle néerlandais, mais cela n'a été finalisé qu'en 1803 et a duré jusqu'en 1806, [10] lorsqu'une nouvelle administration britannique sous William Pitt a annulé l'accord entre les deux pays et a repris le Cap une fois plus en 1806, [11] qui effectivement à partir de ce moment est resté sous contrôle britannique. En 1811, la Royal Navy a décidé de déménager de sa base actuelle vers une nouvelle base dans la baie de Simon's Town, mais les installations initiales ont pris environ trois ans et n'étaient prêtes qu'en 1814. [12] De 1815 à 1849, la base était principalement utilisé pour les travaux de réaménagement et de réparation des navires et a servi de port d'escale pour les géomètres nautiques qui cartographiaient la région. Au cours des années 1850 et 1860, des améliorations ont été apportées aux installations du chantier naval, certaines étant reconstruites afin d'accueillir de plus gros navires. Le 17 janvier 1865, elle fut combinée avec la gare des Indes orientales pour former la Station des Indes orientales et du Cap de Bonne-Espérance cependant, la station a été recréée en tant que station distincte le 29 juillet 1867. À partir de 1870, elle a absorbé l'ancien escadron d'Afrique de l'Ouest. [13] Au début de la Seconde Guerre des Boers en 1899, une longue période de paix relative avait existé, la station devint la base principale pour le débarquement et l'embarquement des forces britanniques pendant la guerre et pour les fournitures et l'équipement expédiés de Grande-Bretagne pendant la durée de la guerre. conflit. [14]

En 1910, un nouveau East Dock a été construit avec une installation de cale sèche qui s'est avérée opportune en cas d'éclatement de la Première Guerre mondiale. De 1914 à 1919, ses tâches principales étaient de rechercher et de détruire les pilleurs de commerce allemands. [15] Pendant l'entre-deux-guerres, il reprit les travaux d'entretien et de remise en état des navires qui y étaient stationnés et de ceux qui faisaient route vers l'Asie. En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, la base a joué un rôle de premier plan dans la bataille de l'Atlantique et la chasse au cuirassé de poche allemand Admiral Graf Spee, qui a conduit à la bataille de River Plate. Après la conclusion de cet engagement, la station a cessé d'être un centre d'opérations de commandement, l'état-major supérieur de la marine se déplaçant vers la nouvelle station de l'Atlantique Sud dont le siège est à Freetown. La base navale est restée dans le cadre de ce commandement jusqu'en 1957. [16] En 1958, le gouvernement britannique a remis l'installation à la marine sud-africaine. [17]


Voir la vidéo: William the Conquerors Tomb, Caen, France. (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Akinok

    Bonne histoire, tout est disposé sur les étagères

  2. Macklin

    Bonne année à tous les visiteurs de vokzal.biz.ua ! :)

  3. Marcas

    Qu'est-ce qui en découle?

  4. Melabar

    Il s'est retiré de la conversation

  5. Woodruff

    Ce sont les informations précieuses

  6. Crowley

    Merci beaucoup! Et plus de messages sur ce sujet seront à l'avenir? Je suis vraiment impatient d'y être! ZPR.



Écrire un message